Le PAD Heyvaert approuvé définitivement, pour en finir avec la monoculture de la voiture d’occasion

Le gouvernement bruxellois a approuvé définitivement le Plan d’Aménagement Directeur (PAD) pour le quartier Heyvaert, dit «des garages». L’idée: une transition pour dépasser la seule activité de revente de voiture d’occasion. Il s’agit du troisième PAD adopté.

Le PAD Heyvaert approuvé définitivement, pour en finir avec la monoculture de la voiture d’occasion

Le gouvernement bruxellois a approuvé définitivement, jeudi, en troisième et dernière lecture, le Plan d’Aménagement Directeur (PAD) pour le quartier Heyvaert. Il s’agit du troisième PAD à être adopté définitivement, après ceux des anciennes Casernes d’Ixelles (usquare.brussels) et de la Gare de l’Ouest.

Le quartier Heyvaert est situé à cheval sur les communes d’Anderlecht, Molenbeek-Saint-Jean et la Ville de Bruxelles. Il se trouve en périphérie directe du centre-ville de Bruxelles. Les difficultés qui y sont rencontrées actuellement tournent autour des nuisances suscitées par le commerce de voitures d’occasion, du manque d’espaces verts, de la faible qualité de l’espace public et d’un phénomène de barrière lié à l’existence du canal.

La densité d’habitants y est deux fois plus faible que dans les quartiers environnants.

La fin des occasions?

La vision d’avenir du gouvernement bruxellois pour ce quartier est traduite dans un Plan d’Aménagement Directeur (PAD). Celui-ci vise à accompagner la transition d’une activité économique liée aux voitures d’occasion vers des activités adaptées au quartier et à la vie en ville.

La transition vers des activités locales et durables, adaptées aux besoins et à la configuration du quartier, passe par une stratégie des acteurs publics dans le PAD, depuis l’identification d’espaces propices à ces activités jusqu’à la définition des conditions d’exploitation (Bruxelles-Environnement, Urban) en passant par l’accompagnement des acteurs économiques (Citydev, Hub).

 Le PAD Heyvaert ouvre notamment la voie au développement d’espaces verts et récréatifs, par une trame verte reliant le parc de la Porte de Ninove au site des Abattoirs.

Le PAD entend créer un équilibre entre les différentes fonctions dans le quartier avec plus de logements accessibles et des équipements.

Afin d’augmenter la part de logements accessibles, le PAD impose que les projets incluent des unités de logements sociaux. En parallèle, le plan favorise l’implantation de nouveaux équipements d’intérêt collectifs pour répondre aux besoins des habitants.

Coulée verte entre porte de Ninove et abattoirs

Il ouvre notamment la voie au développement d’espaces verts et récréatifs, par une trame verte reliant le parc de la Porte de Ninove au site des Abattoirs.

Cette trame verte traduit l’idée d’une densité adaptée, avec des gabarits parfois plus importants, qui permet de dégager des espaces verts en intérieur d’ilot.

Ce PAD développe par ailleurs une stratégie de partage de l’espace public en tenant compte des différents types de mobilités: des mobilités de desserte logistiques liées aux activités productives jusqu’aux mobilités actives en lien avec la dimension résidentielle du quartier.

Pour réduire l’effet barrière que crée le canal et désenclaver le quartier, le projet propose de travailler sur un tissage urbain local pour mieux connecter le quartier à ceux qui l’entourent. Il vise également à valoriser la présence du canal en adaptant les espaces publics, notamment par la création de places.

Le PAD permet enfin, aux dires du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, de préserver le patrimoine tant industriel que résidentiel du quartier et de renforcer la qualité des futurs projets.

D’autres projets

Parallèlement, un Contrat de Rénovation Urbaine (CRU) «Heyvaert-Poincaré» est en cours. Les projets du CRU viendront en appui au projet urbain. Dans ce cadre, le PAD vise l’implantation d’équipements publics prévus dans le CRU comme la création de structures de formation, d’éducation et d’aide sociale.

D’après le ministre-président bruxellois, d’autres projets présents dans le quartier montrent qu’une nouvelle dynamique a déjà été lancée, avec Recyclart sur le site Manchester (via la Société d’Aménagement Urbain) ou encore le Circularium (transformation d’un site industriel en faveur d’innovations locales et d’une économie circulaire).

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.