Liège: la découverte d’amiante menace la caserne des pompiers

Une présence d’amiante a été découverte il y a quelques mois au sein de la caserne des pompiers de Liège, en centre-ville. La situation est considérée comme «urgente», a alerté mercredi matin le président du comité de direction de la zone de secours Liège

Liège: la découverte d’amiante menace la caserne des pompiers

En février dernier, la présence d’amiante avait été détectée par l’Institut scientifique de service public (ISSeP) dans le cadre de travaux de réaménagement des dortoirs du troisième étage de la caserne, située rue Ransonnet.

Les conclusions du rapport d’analyse révèlent à présent que 75% des murs enduits de plâtre et testés dans la caserne contiennent des fibres d’amiante. Il s’agit principalement des voies de circulation, des bureaux et des couloirs. Les garages, les locaux techniques et les ateliers ne sont pas concernés.

Des mesures à court terme ont été prises. «Nous ne pouvons attendre,» a justifié le directeur de la zone de secours Liège 2 IILE-SRI (Intercommunale d’incendie de Liège et environs) lors d’une conférence de presse. Dans les prochains jours, différentes sociétés spécialisées en désamiantage vont effectuer des opérations de nettoyage et de réparation des enduits muraux altérés, par mesure de précaution.

Un nombre limité de locaux de la caserne ont également été interdits d’accès, tandis que les mesures de télétravail sont prolongées pour le secteur administratif et logistique de la caserne. En attendant, le directeur rassure: «Il n’y a pas de risque accru pour le personnel.»

La situation est toutefois urgente à plusieurs niveaux. La fermeture des zones concernées empêche notamment la réparation de l’ascenseur de la caserne, et l’accès à la chaufferie et à un coffret électrique.

Les mesures prises actuellement sont provisoires, mais selon Michel Faway, il faut réfléchir au long terme et à l’avenir de la caserne. Une délocalisation complète ou partielle serait à l’étude.

Au total, ils sont environ 70 pompiers ou membres administratifs à être chaque jour dans la caserne du centre-ville liégeois. Avec la pandémie, le nombre s’est cependant divisé par deux, pour faciliter le télétravail.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.