Bernard Van Vynckt, curé de la messe en wallon: «Faire la fête, c’est sacré»

Le covid, les inondations, la place des femmes dans l’Église mais aussi le «lumeçonage»: on peut parler de tout avec Bernard Van Vynckt, à la veille de la messe en wallon.

Interview : Samuel Husquin
Bernard Van Vynckt, curé de la messe en wallon: «Faire la fête, c’est sacré»
Les bons mots wallons de l’abbé Van Vycnkt, c’est ce lundi, 10h, à l’église Saint-Loup. ©ÉdA – Florent Marot

Le sourire déborde du masque quand il entre dans cet emblématique bistrot de la rue de Bruxelles. Un grand salut à l'assemblée, un petit mot en wallon à l'attention du tavernier… Partout où il y a des «gens», Bernard Van Vynckt, le curé de la messe en wallon du lundi des Fêtes, est à l'aise. On lui tend le poing pour le saluer. Et là, ça ne rate pas. «Aujourd'hui, on doit se saluer avec le poing, le coude, le pied. J'ai été arbitre de foot pendant 21 ans et quand un joueur donnait un coup de poing, de coude ou de pied, je sortais la carte rouge! Vivement qu'on en finisse avec tout ça…»