La Saint-Valentin dérape: peine de prison ferme

La Saint-Valendin avait solidement dérapé à Morlanwelz.

La Saint-Valentin dérape: peine de prison ferme
- ©EdA
L.C.

Lors de la dernière Saint-Valentin, Benoît a fracturé le nez de Paola (prénom d’emprunt) à Morlanwelz. Mais ce dernier avait, à l’audience, confirmé n’avoir aucun souvenir de cette scène de violence.

Pas étonnant puisque l’homme de 29 ans a descendu à lui seul une bouteille de rhum pur au moment des faits! Alors qu’il narrait son traumatisme familial, Paola lui a lancé un «tu me saoules».

Lors de la même soirée, Benoît est revenu deux heures après au domicile de ses amis en forçant la porte d’entrée de l’immeuble avant d’injurier les policiers venus pour l’occasion.

Alors qu’il contestait deux autres scènes de coups sur sa compagne à deux jours d’intervalle, le tribunal a jugé ses explications «pas crédibles». Une peine de 2 ans de prison, avec un sursis probatoire, était requise. Finalement, Benoît écope d’un an de moins avec un sursis probatoire partiel pour ce qui excède 6 mois de prison.