Jumet: Anthony mord sa compagne et se rebelle contre les policiers, mais obtient la clémence du tribunal

Anthony, un violent récidiviste, devra, durant 3 ans, respecter des mesures probatoires pour ne pas voir sa suspension du prononcé être révoquée par le tribunal.

Jumet: Anthony mord sa compagne et se rebelle contre les policiers, mais obtient la clémence du tribunal
(photo d’illustration) ©Photo News
L.C.

Le 25 mai dernier, Anthony a comparu pour des faits de coups et blessures volontaires sur une ex-compagne. Trois mois plus tard, bis repetita pour le trentenaire, qui comparaissait devant la justice pour des faits identiques, mais cette fois-ci sur Marie (prénom d’emprunt), sa compagne actuelle avec laquelle il a eu un enfant.

Le 12 juin dernier, ivre, Anthony a violenté sa chérie à cause d’une crise de jalousie. La veille, Marie avait échangé des messages avec le père de sa fille avant que ce dernier vienne dire bonjour à son enfant. Une visite surprise qui n’a pas été au goût du prévenu, qui a giflé et mordu Marie avant que la police intervienne au domicile du couple à Jumet.

La présence des policiers n’a pas suffi à faire redescendre Anthony, également auteur d’une rébellion sur les inspecteurs.

Alors que le parquet s’était opposé à accorder une suspension probatoire à Anthony, le tribunal en a décidé autrement et a octroyé la mesure de faveur la plus clémente. Durant 3 ans, Anthony devra poursuivre son suivi psychiatrique, arrêter de consommer de l’alcool, entamer une formation pour la gestion de la violence et rechercher activement un emploi.