Plus les revenus sont hauts, plus on se vaccine: les taux de vaccination des 19 communes bruxelloises le prouvent

CARTE | Les communes bruxelloises aux taux de vaccination les plus étendus sont celles aux revenus les plus élevés. L’inverse est vrai aussi: les communes aux familles les plus pauvres occupent le bas du tableau des couvertures vaccinales.

Julien Rensonnet
Plus les revenus sont hauts, plus on se vaccine: les taux de vaccination des 19 communes bruxelloises le prouvent
Les taux de vaccination sont proportionnels au revenu médian par famille dans les communes bruxelloises: plus les habitants y sont riches, plus les pourcentages de vaccinés y sont hauts. ©Adobe Stock – Lubo Ivanko

Les communes de Bruxelles ne sont pas toutes égales face à la vaccination. On le sait depuis le printemps 2021. À ce moment, le bourgmestre de Saint-Josse Emir Kir se plaignait d'un accès « inégal » aux sérums entre population aisée et précarisée. S'en est suivie l'ouverture d'une antenne locale dans une salle de sport de la commune de 1re couronne. Cette expérience faisait suite à un test sur le marché de Molenbeek.

Plus tard, en juin, le bourgmestre de Saint-Gilles Charles Picqué a confirmé les impressions. ««Les chiffres de la couverture vaccinale recoupent ceux de la précarité socio-économique dans certains quartiers», analysait le socialiste à l'ouverture de l'antenne locale de la place Bethléem, dans un des quartiers les plus densément peuplés de Belgique.

Depuis cet été, les chiffres diffusés par la Cocom recoupent ces présomptions. Il semble clair au regard du tableau ci-dessous que les communes du sud de Bruxelles obtiennent une couverture vaccinale plus haute que celles du nord et de ce qu'on appelle traditionnellement «le croissant pauvre».

 Les communes en vert sont aussi celles aux revenus médians les plus hauts.
Les communes en vert sont aussi celles aux revenus médians les plus hauts. ©Cocom

Les 5 communes les plus riches au top du taux de vaccination

Au rang des «bons élèves», on note un podium occupé par Woluwe-Saint-Pierre (76%), Auderghem (74%) et Woluwe-Saint-Lambert (72%) à égalité avec Watermael-Boitsfort (72%). Le top 5 est complété par et Uccle (71%).

Là où ce tableau prend davantage de sens, c'est quand on le compare à celui des revenus par ménages. Selon les chiffres collectés par l'IBSA se rapportant à l'année 2018, ce top 5 correspond à l'identique, à celui des revenus médians. Où Woluwe-Saint-Pierre (26.231€) occupe ainsi la tête et Auderghem (25.222€) le 2e rang. Suivent Watermael-Boitsfort (23.793€) et Woluwe-Saint-Lambert (23.598€) quasi ex-aequo, puis Uccle (22.764€). Éclairant.

Les 6 plus pauvres sont aussi les 6 moins bien vaccinées

Si on s'intéresse au côté rouge du tableau des taux de vaccination, les conclusions peuvent-elles être les mêmes? Molenbeek et Saint-Josse sont en queue de peloton avec 49% chacune. Suivent Koekelberg (53%), Anderlecht (54%) et Schaerbeek (55%). Suivent Bruxelles-Ville (56%) et Saint-Gilles (58%).

Comparons maintenant avec le revenu médian 2018. Là encore, le duo de fond de tableau est identique: Saint-Josse compte les revenus plancher (12.602€), précédé par Molenbeek (13.537€). Avant eux se classent Bruxelles-Ville (14.883), Schaerbeek (14.893€), Anderlecht (15.019€), Koekelberg (15.536€) et Saint-Gilles (15.602€). Là encore, les similitudes entre taux vaccinal et revenus sont flagrantes.

Le planning des Vacci-Bus pour la semaine du 2 au 7 août à Bruxelles.
Le planning des Vacci-Bus pour la semaine du 2 au 7 août à Bruxelles. ©Cocom