VIDÉO | Construire un mur en pierre sèche: «C’est comme faire un mur en Lego»

La technique qui consiste à élever un mur en pierre sèche, c’est-à-dire sans liant, a été inscrite au patrimoine oral et immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En attendant celui de l’Unesco? À cette occasion, nous avons voulu en savoir un peu plus sur cette technique si particulière, lors d’un chantier participatif organisé par le Parc naturel des deux Ourthes en collaboration avec l’Agence wallonne du Patrimoine.

Romain VEYS

Si la technique n’est pas une spécialité wallonne en soi, celle qui consiste à élever des constructions en pierre sèche, comme un mur de soutènement ou une paroi entre deux jardins, est héritée dans nos régions d’une longue et riche tradition.

«Cette technique a été inscrite en qualité de chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel par la Fédération Wallonie-Bruxelles, se réjouit Amandine Schaus, gestionnaire de projet pierre sèche au Parc naturel des deux Ourthes. Avec l'aide du projet Interreg dans la Grande Région, les artisans ont décidé de déposer leur candidature et ont donc été reconnus par la Fédération

À travers cette inscription, Amandine Schaus y voit une certaine forme de reconnaissance: «En tout cas, ça veut dire qu'elle existe toujours sur le territoire wallon et que, bien qu'elle ait pu être en difficulté, on observe aujourd'hui une bonne reprise de la transmission

Nul besoin d’être grand et fort pour réaliser un tel ouvrage. Même si déplacer de grosses pierres à longueur de journée n’est pas aisé…
Nul besoin d’être grand et fort pour réaliser un tel ouvrage. Même si déplacer de grosses pierres à longueur de journée n’est pas aisé… ©EdA - Romain Veys

De la pierre sèche partout

«On retrouve des murs en pierre sèche partout, fait d'ailleurs remarquer Nicolas, formateur dans le secteur. Rien que géographiquement, on en trouve dans le monde entier. Les murs en pierre sèche peuvent servir de mur de séparation ou de clôture, ça peut être un mur de soutènement qui soutient des terres, un cours d'eau, un chemin, on retrouve aussi de plus en plus la pierre sèche pour réaliser des structures plus artistiques ou dans les potagers.»

 Comme dans toute construction, la base réside dans les fondations du mur.
Comme dans toute construction, la base réside dans les fondations du mur. ©EdA - Romain Veys

Mais au fait, c'est quoi un mur en pierre sèche? «C'est un mur où il n'y a pas de liant. Contrairement à la maçonnerie traditionnelle, il n'y a pas de béton ou de mortier

 Notre reportage sur chantier participatif organisé par le Parc naturel des deux Ourthes en collaboration avec l’Agence wallonne du Patrimoine.
Notre reportage sur chantier participatif organisé par le Parc naturel des deux Ourthes en collaboration avec l’Agence wallonne du Patrimoine.