Un parc public à Laeken? «Acte de donation et loi donnent au Roi un usage exclusif du domaine de Laeken»

L’idée d’ouvrir le Domaine royal de Laeken au public était débattue à la Chambre ce 29 juin. Mais les choses ne seront pas simples quoiqu’il arrive.

Un parc public à Laeken? «Acte de donation et loi donnent au Roi un usage exclusif du domaine de Laeken»

Les responsables de la Donation royale s’en tiennent aux règles approuvées par le parlement à propos du domaine de Laeken, qui ne lui appartient qu’en partie, ont-ils fait comprendre mardi en commission des Finances de la Chambre.

Le président du conseil d’administration de la Donation, Jan Smets, et l’administrateur-délégué ad interim, Fabrice Carton, ont livré devant le parlement leur rapport annuel. Plusieurs parlementaires sont revenus sur l’ouverture au public du Domaine royal de Laeken, vaste étendue verte dans la capitale, du côté d’Écolo-Groen mais également de la N-VA et du Vlaams Belang.

Une série de biens appartenant à la Donation sont ouverts au public, a fait remarquer Smets: le parc Duden et le Musée Belle-vue à Bruxelles, l’Arboretum à Tervueren, plusieurs biens à Ostende ou encore le parc Léopold à Nieuport. Dans les négociations menées avec les exploitants des biens, l’ouverture au public est l’un des éléments qui peut entrer en compte pour la détermination d’un loyer parfois très modique. Mais il y a un acte de donation accepté par le parlement et une loi contenant la liste civile du Roi approuvée par le parlement qui donnent au Roi un usage exclusif du domaine de Laeken. «Nous devons les respecter», a ajouté Smets.

Qui plus est la Donation ne possède qu’une partie du domaine, l’autre propriétaire étant la Régie des bâtiments qui relève, elle, du gouvernement.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.