Dès lundi, un superviseur lancera un audit au COF

Dès lundi, un audit sera réalisé au COF d’Amay, afin de voir ce qui peut être amélioré. Mais pas question de réintégrer la personne licenciée.

Catherine Duchateau
Dès lundi, un superviseur lancera un audit au COF
Le CA est clair: la grève ne peut se poursuivre longtemps car on ne peut priver les stagiaires de leurs formations. ©Heymans

Lancé jeudi matin après le licenciement d’une coordinatrice, le mouvement de grève s’est poursuivi au COF, le centre d’orientation et de formation d’Amay, hier toute la journée. Certains stagiaires qui venaient suivre leur formation le matin n’ont pu entrer dans les bâtiments. Et pendant la journée, les syndicats et la direction ont discuté. Discussions qui devraient se poursuivre ce week-end.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...