Un «escape game» pour découvrir le Trésor de la Cathédrale de Liège

La Cathédrale de Liège a annoncé ce mercredi le lancement d’un escape game au sein des collections du Trésor. Une quinzaine d’énigmes à résoudre sont ainsi réparties dans les onze salles du musée. Pour l’occasion, la célèbre clé de Saint-Hubert a été entièrement numérisée afin d’être intégrée au scénario.

Un «escape game» pour découvrir le Trésor de la Cathédrale de Liège

«Clavis Custodes», qui signifie en latin «Les Gardiens de la Clé», est le nom de cet escape game qui se déroule dans les salles des collections du Trésor et durant lequel le visiteur aura comme mission de retrouver les Larmes de Samaël, chassé du paradis par ses semblables.

Plusieurs coffres sont ainsi disposés au sein de la scénographie, à charge pour les joueurs de découvrir la combinaison qui permettra de les ouvrir pour dévoiler leur contenu et parvenir à mettre la main sur les précieuses reliques. Pour les aider dans cette tâche, un carnet contenant des indices et qui est distribué à l’entrée.

La quinzaine d’énigmes réparties à travers les onze salles du Trésor permettront ainsi aux visiteurs, et plus particulièrement aux familles, de découvrir le musée de façon plus didactique grâce notamment à des mécanismes de déclenchement. La durée approximative du jeu est de 1h30.

Ce sont deux des animatrices qui ont proposé la mise en place de cet escape game au sein du musée en janvier 2020. «C’est ainsi que nous sommes entrés en contact avec Lionel Halleux et Michaël Van Raek de Keywi Escape Game afin de mettre en place ce projet», raconte l’attaché scientifique au Trésor, Alexandre Alvarez. «Dans cette optique, la clé de Saint-Hubert (XIIe-XIIIe siècle), célèbre oeuvre liégeoise issue de la Collégiale Sainte-Croix, a été entièrement numérisée afin d’être intégrée au scénario». Le travail a mobilisé une dizaine de personnes sur près d’une année.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.