À propos du déficit de BEP Environnement

Au conseil communal de février de Somme-Leuze, le conseiller de la minorité, Bertrand Bonjean, se demandait pourquoi les autres départements du BEP ne venaient pas au secours du BEP Environnement, en déficit de plus d’un million€.

M. M.

Le conseiller Norbert Vilmus, administrateur au BEP Environnement, lui a apporté la réponse. «Chaque département du BEP a sa fiscalité propre, il n’y a pas de transfert. Les raisons de cette situation: une diminution de subsides de la Région wallonne, la collecte du PMC a engendré une augmentation de personnel, les frais de fonctionnement (assurances, charroi, coût des transports…), la diminution des recettes dans les domaines du verre et papier (moins 107 000€ et moins un bon million), le coût du Covid (547 000€). La tonne de papier est passée de 80,34€ la tonne à 25€. Quels sont les remèdes? On a mis au point un plan pour dégager des économies. D’un autre côté, les Communes ne veulent pas être impactées. On espère que la Région wallonne va prendre conscience de la situation.» L’échevine compétente, Sabine De Keersmaeker, a aussi donné son avis. La situation impacte aussi la Commune qui a dû augmenter la redevance immondices passée de 110 à 125€ pour les familles et 65€ pour les isolés. «Nous sommes à 97% du coût-vérité. La situation ne refoule pas l’implantation d’un recyparc à Sinsin. Il est toujours au programme pour les mois à venir.»