Ce week-end, on change les heures : sur les clochers, on est passé à l’électronique

Depuis près de 50 ans, deux fois par an, les aiguilles des cadrans s’affolent, fin mars et octobre. Zoom sur une opération désormais automatique sur nos clochers.

Michel LATINE

Rappelez-vous, l’année 1975. Après le choc pétrolier et l’augmentation du prix des produits pétroliers engendré par la guerre du Kippour à l’automne 1973, les autorités européennes s’accordent pour instaurer ce mécanisme artificiel qu’est le «changement d’heure».