Étangs Noirs, Jacquet et Héliport sélectionnés pour les nouveaux Contrats de Quartiers Durables

On connaît les 3 quartiers bruxellois qui bénéficieront de la 11e vague de politique de rénovation urbaine des Contrats de Quartiers Durables: Héliport-Anvers à 1000 Bruxelles, Jacquet à Koekelberg et Étangs Noirs à Molenbeek.

Étangs Noirs, Jacquet et Héliport sélectionnés pour les nouveaux Contrats de Quartiers Durables
Le quartier Jacquet, entre Koekelberg et Molenbeek, présente une des densités de population les plus fortes de Belgique. ©Google

Le Gouvernement bruxellois annonce ce 18 novembre avoir sélectionné 3 nouveaux périmètres dans le cadre du lancement de la 11e série des Contrats de quartiers durables (CQD): «Héliport-Anvers» à Bruxelles, «Jacquet» à Koekelberg et «Étangs-Noirs» à Molenbeek s’ajoutent ainsi à la liste des quartiers bruxellois qui bénéficient d’un soutien accru dans leur revitalisation urbaine.

Depuis la mise en place des CQD en 2010, l’élargissement en 2019 de la zone de revitalisation urbaine (ZRU) régionale a permis à de nouvelles communes bruxelloises de déposer une candidature pour se voir bénéficier de cette politique. 9 candidatures ont été soumises au ministre-Président Rudi Vervoort pour cette 11e série.

+ LIRE AUSSI (2019) | Midi, Lehon et Bizet : les 3 contrats de quartiers durables bruxellois de la 10e série

Molenbeek et Koekelberg en voisins

D’après le cabinet Vervoort, «avec des périmètres frontaliers, un CRU commun et des problématiques urbaines et sociales assez similaires, les communes de Koekelberg et de Molenbeek auront l’opportunité de créer des synergies et ce, dès la phase d’élaboration du programme». Par ailleurs, les trois communes présentent d’intéressantes opportunités foncières notamment publiques qui devraient faciliter la réalisation des opérations.

La participation citoyenne, inhérente à ces opérations de revalorisation urbaine, sera sans doute un challenge neuf pour ces 3 CQD en cette période de confinement. «Elle sera mise à rude épreuve», reconnaît-on. Mais on promet dès lors que «communes et bureaux d’études feront preuve de créativité pour mobiliser les habitants tout au long du processus»

Les trois communes bénéficieront chacune d’une subvention de 142.500 euros afin d’élaborer leur programme de base et d’une subvention de 12,5 millions d’euros pour la phase d’exécution.