«La vidéo n’intéressera pas plus le citoyen»

Pour Min Reuchamps, politologue à l’UCL, la vidéo n’aura pas un effet de levier auprès de la population. Il faut aller plus loin.

J.No.
«La vidéo n’intéressera pas plus le citoyen»
Comment rapprocher les citoyens du monde politique? Pas par la vidéo, selon un politologue de l’UCL. ©ÉdA – Florent Marot

La diffusion des débats communaux sur le Web, à première vue, devrait permettre aux citoyens d'accéder plus facilement, ou pour beaucoup de découvrir, le monde politique communal. N'est-ce pas la plus belle des occasions d'assister à une querelle entre élus, de découvrir les grands projets communaux et, pourquoi pas, de rapprocher le citoyen du monde politique? Ou même de susciter des vocations? Pour le professeur de sciences politiques à l'UCLouvain, Min Reuchamps, la vidéo n'aura pas cet effet de levier. «La simple retransmission des débats, à savoir l'ère 1.0, ne suffira pas. On pourrait même craindre que les gens en soient plus déçus qu'autre chose car ils trouveraient ça ennuyeux. Les points du conseil communal sont souvent très techniques.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...