Un dossier mis à l’instruction contre une maison de repos à Carnières

Morlanwelz: le parquet a confirmé la mise à l’instruction d’un dossier concernant la maison de repos et de soins Notre-Dame ACIS de Carnières. L’établissement est soupçonné notamment de cas de maltraitance sur des résidents.

Un dossier mis à l’instruction contre une maison de repos à Carnières

Le parquet de Charleroi a confirmé ce mercredi la mise à l’instruction d’un dossier concernant la maison de repos et de soins Notre-Dame ACIS de Carnières (Morlanwelz). L’établissement est soupçonné de plusieurs dysfonctionnements, notamment de cas de maltraitance sur des résidents par des membres du personnel, selon la Dernière Heure.

Depuis plusieurs jours, de nombreuses accusations planent sur la maison de repos et de soins Notre-Dame ACIS de Carnières (Morlanwelz, province du Hainaut). Un patient qui a perdu la vie en septembre dernier a écrit une lettre de trois pages, incriminant plusieurs membres du personnel, selon nos confrères. Cette lettre a été publiée sur le profil Facebook par un proche de la victime après le décès de celui-ci.

Dans cette lettre, la victime pointe du doigt le comportement d’une infirmière qu’il accuse de tyrannie et de maltraitance, en évoquant un soin qui se serait mal passé. La personne décédée accuse ensuite d’autres personnes. «L’infirmière en chef qui aurait couvert «les agissements de son amie», le directeur qui «préfère rester dans sa bulle», son bras droit qui aurait «tout balayé sous le tapis», ou encore une aide-soignante qui «parle aux résidents comme s’ils étaient des chiens».

L’infirmière licenciée

De nombreux témoignages se plaignant du personnel de la maison de repos ont atterri sur le bureau du bourgmestre Christian Moureau, selon ce quotidien. Beaucoup contre l’infirmière incriminée par le résident mais pas seulement. L’infirmière visée dans la lettre a été licenciée en juillet dernier.

Le parquet de Charleroi a confirmé ce mercredi qu’un dossier a été mis à l’instruction pour faire la lumière sur le fonctionnement de l’établissement à la suite «d’une série de doléances à l’égard du fonctionnement du home». Plusieurs devoirs ont été ordonnés par le juge d’instruction, qui refuse de communiquer davantage sur les faits.

Le directeur de la maison de repos de Carnières a déposé plainte contre X pour calomnie.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.