Ce week-end à Bruxelles, les héros du covid cèdent place aux héros de BD

La culture bruxelloise ne reprend pas son rythme normal mais elle sort peu à peu la tête de l’eau. L’occasion de relancer l’agenda des sorties du week-end qu’on vous propose chaque vendredi. Ce week-end, ça redémarre fort avec la Fête de la BD, confinée à Tour & Taxis.

Julien Rensonnet
Ce week-end à Bruxelles, les héros du covid cèdent place aux héros de BD
La Fête de la BD se confine à Tour & Taxis pour une édition post-Covid qui vous plonge dans les décors de vos héros préférés. ©Fête de la BD

Suivre @JulienRENSONNET

Non, la rentrée ne se fait pas sur un mode mineur à Bruxelles. Même si le virus empêche encore musiciens, comédiens ou artistes de remplir à 100% salles et musées, même s’il faut parfois se résoudre aux réservations en amont plutôt qu’aux virées sur un coup de tête, les événements culturels reprennent peu à peu. On ne parle pas d’un retour à la normale, mais de tentatives d’exister dans ce nouveau monde peuplé de masques et abreuvé de gel hydroalcoolique. Pour vous montrer que c’est possible, nous relançons notre agenda «sorties» hebdomadaires. Et ça commence très fort.

Bullez avec Yakari, Bob & Bobette ou Ducobu pour la fête de la BD

Ce week-end à Bruxelles, les héros du covid cèdent place aux héros de BD
©Fête de la BD

Pas de «Balloons Parade» ni de chapiteau dans le parc de Bruxelles: en cette année 2020 exceptionnelle, la Fête de la BD s'amarre à Tour & Taxis, dans la splendide gare maritime tout juste rénovée. Un parcours inédit et immersif y est mis en place dans les décors de deux séries mythiques: les plaines à bisons de Yakari et le labo du professeur Barabars, ami de Bob & Bobette. Les ballons géants de ces héros du 9e art y seront dévoilés. Vous pourrez aussi déclencher le selfie dans la galaxie Star Wars, sur le banc d'école de Ducobu ou sur le bureau bordélique de Gaston Lagaffe. Une expo fait aussi la part belle à 10 jeunes auteurs alternatifs bruxellois. Pour éviter les files, les expos et dédicaces sont délocalisées dans les musées, galeries et librairies spécialisées partout dans Bruxelles (infos et agenda par ici) alors que des visites guidées de la ville (du canal à Laeken en passant forcément par Tour & Taxis) sont prévues (infos et inscriptions par là).

+ «Fête de la BD 2020», à la Gare Maritime de Tour & Taxis (et partout dans Bruxelles) du 11 au 20 septembre. Attention, réservation obligatoire (mais gratuite) pour accéder au site

Septembre, mois du design

Brussels Design September se recycle

Ce week-end à Bruxelles, les héros du covid cèdent place aux héros de BD
©Brussels Design September

Premier week-end pour le Brussels Design September 2020, qui comptera plus de 100 événements d'ici la fin du mois. Opportuniste ou visionnaire: cette édition est centrée sur «le changement». On apprécie donc l'accent mis sur les créateurs qui misent sur l'upcycling et les fablabs qui en font une part de leur travail. Coronavirus oblige: 50 designers belges sont mis à l'honneur depuis le site de l'événement. Mais des expos de designers renommés se tiennent aussi à la Maison Horta, à Bozar, au ADAM ou à l'Ancienne Nonciature. Vous pourrez aussi visiter des studios et ateliers d'artistes, dont les fameux Zaventem Ateliers, ancienne papeterie de 6.000 m2 transformée en espace de création par l'architecte d'intérieur vedette Lionel Jadot. Très apprécié aussi: le vintage. Outre le 28e Brussels Design Market en clôture, un parcours à travers la ville guidera les chineurs et amateurs de belles pièces dans une trentaine de boutiques.

+ «Brussels Design September», jusqu’au 27 septembre 2020

Au Sablon pour conclure l’affaire?

Ce week-end à Bruxelles, les héros du covid cèdent place aux héros de BD
©Sablon Design Market

Ce même week-end du 11 au 13 septembre se tient le 3e Sablon Design Market. Les marchands d’art du quartier bien connu des collectionneurs et amateurs d’antiquité sortiront de leurs vitrines leurs pépites pour les exposer au centre de la place. Les organisateurs promettent bijoux anciens, argenterie et verrerie, luminaires, céramique, maroquinerie, meubles ou tableaux. Une star de la télé sera même de la partie puisque, c’est devenu une bonne habitude, l’émission de France 2 «Affaire Conclue» envoie une de ses ambassadrices à Bruxelles en la personne d’Alexandra Morel, qui y tiendra son propre stand. C’est aussi le cas de son comparse belge du petit écran Stéphane Vanhandenhoven. Estimations, expertises et conseils seront gratuitement offerts par les experts la prestigieuse salle de vente Millon.

+ «Sablon Design Market», vendredi 11 de 15 à 21h, samedi 12 de 9 à 18h, dimanche 13 de 9 à 18h.

Un petit ciné?

Indiana Jones n’a pas peur du Covid

Ce week-end à Bruxelles, les héros du covid cèdent place aux héros de BD
©BRIFF

Le 3e Brussels International Film Festival (BRIFF) se tient encore tout ce week-end dans plusieurs cinémas de Bruxelles: UGC De Brouckère, Galeries, BOZAR et Palace. Événement phare: la soirée de clôture évidemment avec la projection de «Antoinette dans les Cévennes» de la Française Caroline Vignal. On notera aussi la séance de courts belges «La Belge Collection» avec des productions de Guillaume Senez, Laura Petrone & Guillaume Kerbusch, Ann Sirot & Raphaël Balboni et Xavier Seron. Notons aussi un dernier Costa-Gavras pour la route, lui qui était invité d’honneur du festival. Et puis aussi, et peut-être surtout, la projection open air d’Indiana Jones, au Mont des Arts.

+ « BRIFF 2020 », jusqu’au 12 septembre.

Samedi gourmand

Une séance avec les tout-petits? Profitez du come-back des «Samedis d’Anima» à Flagey. Ce 12 septembre, c’est la série de courts orchestrée par la récurrente Chouette du Cinéma qui revient égayer les kets dès 4 ans. Au programme: 5 petits films centrés sur la nourriture. Il y aura de la pâtisserie, de gros gourmands et des croqués tout cru.

+ «Les Samedis d’Anima, La Chouette en Toque», programme de 5 courts-métrages dès 4 ans, ce 12 septembre à Flagey à 11 et 14h, 6€/7,50€

Nouvel espace et nouvelles expo au Musée Juif

Ce week-end à Bruxelles, les héros du covid cèdent place aux héros de BD
©Kurt Lewy/ Musée Juif de Belgique

Au Musée Juif de Belgique, après une réouverture en mai, on lance une nouvelle saison ce week-end. Dès ce 11 septembre, c’est l’expo Kurt Lewy qui inaugure la programmation post-covid. L’occasion aussi de visiter le nouvel espace de l’institution, inauguré il y a quelques mois à peine. L’expo retrace le destin et le travail «injustement oublié» du peintre, émailleur et illustrateur Kurt Lewy, «figure majeure de la peinture belge d’après-guerre», tout en parcourant plusieurs pages de l’histoire des Juifs en Belgique au XXe siècle. Voici ce que nous apprend le musée à propos de ce destin hors norme. «Lewy nait en Allemagne en 1898. Formé à Berlin et Essen, il fuit l’Allemagne hitlérienne pour s’installer à Bruxelles. Incarcéré en 1940 en tant que sujet allemand, il s’enfuit et se cache jusqu’en 44, où il sera arrêté par les nazis et emprisonné à Malines jusqu’à la Libération». Après une première partie de carrière «inspirée par l’expressionnisme allemand», Lewy se tourne vers l’abstraction. Il a même une expo aux Beax-Arts de Bruxelles en 52.

+ «Kurt Lewy – Towards Abstraction», jusqu’au 7 février 2021 au Musée Juif de Belgique, rue des Minimes 21 à 1000 Bruxelles. Mardi à vendredi de 10 à 17h, samedi et dimanche de 10 à 18h.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...