VIDEO et PHOTOS | Travaux herculéens de la SNCB

Les grands travaux complexes de la rénovation de la ligne Bruxelles-Luxembourg ont démarré. Deux heures en 2027 pour relier les deux capitales?

Christian VAN HERCK

La SNCB a ouvert le bal des travaux les plus complexes dans le cadre de la rénovation de la ligne de chemin de fer entre Bruxelles et Luxembourg. Les médias ont été conviés à une conférence de presse entre Libin et Saint-Hubert, un lieu improbable, un endroit perdudu côté de Poix-Saint-Hubert, le long des voies de la ligne de chemin de fer qui relie les deux capitales européennes. L’effet souhaité a été gagné. C’est dans le bruit infernal d’engins monstrueux aux pneus plus haut que deux étages, à la puissance inimaginable, que les plumitifs et preneurs d’images ont été accueillis par Benoît Gilson, à peine promu nouveau CEO d’Infrabel, Frédéric Sacré, porte-parole d’Infrabel et le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot. Ils ont tous crapahuté en haut d’une butte à la montée infernale, surplombant la voie. L’idéal pour se rendre compte du gigantisme des travaux de sécurisation et d’élargissement des voies.