À Bruxelles, l’effet inverse du confinement sur automobilistes et cyclistes

INFOGRAPHIES | L’Avenir a pu consulter les mesures de trafic de Bruxelles Mobilité pour les mois de confinement. Les tendances sont claires: nettement moins de voitures, nettement plus de vélos. Avec des effets qui perdurent jusqu’à fin mai.

Julien Rensonnet
À Bruxelles, l’effet inverse du confinement sur automobilistes et cyclistes
C’est surtout le vélo dit «de loisir» qui a profité du confinement et du déconfinement à Bruxelles, alors que les automobilistes reprennent peu à peu leur emprise sur l’espace publique. ©EdA - Julien RENSONNET