Amertume à la Brasserie de la Senne: «J’espère que la psychose ne tuera pas les bruin cafés»

La Brasserie de la Senne a perdu «80% de ses débouchés» avec la fermeture des bars. Alors que l’horeca déconfinera dès ce 8 juin, la mythique étiquette bruxelloise reprend sa production. Et oubliera un peu son amertume en inaugurant ses nouvelles cuves de Tour & Taxis ce 10 juin. Sans commande au bar.

Julien Rensonnet
Amertume à la Brasserie de la Senne: «J’espère que la psychose ne tuera pas les bruin cafés»
Bernard Leboucq, cofondateur de la Brasserie de la Senne, se dit très inquiet pour la culture des «bruin cafés» typiques de Bruxelles, sans lesquels l’emblématique Zinnebir n’aurait sans doute pas connu le succès qui est le sien aujourd’hui. ©EdA - Julien RENSONNET