Le Saint-Louis Festival à l’affût des stars de demain

Les 24 et 25 avril, le Saint-Louis Festival vivra sa 11e édition. Voici les premiers noms.

B.L.
Le Saint-Louis Festival à l’affût des stars de demain
Les Swimming Poules sur la scène du Saint-Louis Festival, l’an dernier. Leur victoire au concours tremplin leur vaut de figurer à l’affiche de l’édition 2020. ©ÉdA – 5019690493

Des groupes qui ont la cote. Des groupes qui n'ont pas encore vendu des millions de disques mais qui ont des millions de vues sur Youtube. Des stars en devenir. C'est dans le créneau de la découverte que le Saint-Louis Festival a choisi de s'engouffrer. Abandonnant la soirée dédiée aux groupes de covers du vendredi, et ayant gommé les mots «rock» de son intitulé (en 2017 déjà). «C'est notre identité», confirme Jean-Marie Wénin, illustre organisateur. Longtemps seul à bord, l'ancien professeur de mathématiques est aujourd'hui entouré d'une équipe regroupée en ASBL. En son sein, les étudiants jouent un rôle central et a fortiori la programmation est plus en phase avec les goûts des ados d'aujourd'hui. «Il y a des rhétos qui sont au conseil d'administration. Ils sont un peu nos oreilles. Ils font remonter une série de noms qui reviennent régulièrement. Ensuite, on tranche en fonction des budgets (NDLR 75 000€ l'an dernier avec un aide de la Ville et la Province)… et des textes dans le cas des rappeurs», plaisante Jean-Marie Wénin. Il fait référence à l'édition 2018 où figurait le chanteur Kaaris. Mais les textes fleuris de l'artiste avaient déplu à la direction du collège, au point que celle-ci avait ordonné l'annulation du concert.