Pour l’Eden, cap au sud

Il existe de nombreuses motivations pour passer des vacances originales. Celle imaginée par Robin Mahieu, et partagée par son pote Ryan Petini, n’est pas courante mais plutôt roulante: parcourir à vélo 1650 km pour ramener le maillot madrilène d’Eden Hazard. Vous avez dit passion?

Jidel
Pour l’Eden, cap au sud
©EdA - 5023010147

Heureux d'avoir concrétisé son rêve, Robin nous résume: «J'avais toujours en tête le souhait de relever un jour un beau défi sportif. Et donc j'ai finalement eu l'idée de faire une longue route à vélo, au départ d'Hautrage, destination Madrid! Le choix de ma destination était simple: je voulais le vrai maillot d'Eden Hazard à la boutique officielle du stade Santiago Bernabeu. Car je suis fan de ce club et de ce joueur. Mon ami Ryan a voulu me suivre dans ce projet et j'en suis ravi. Il a toujours été motivé par les challenges sportifs et la soif d'aventures. De plus, il pratique lui-même le football alors que personnellement je préfère le crossfit et la moto.» On s'en doute: une telle expédition ne s'improvise pas. Notre interlocuteur explique: «En guise d'entraînement, nous avons réalisé plusieurs longs trajets à vélo dont 300 kilomètres en deux jours jusqu'à la Mer du Nord. Nous avons eu aussi des séances surtout basées sur le cardio. Mais nous n'avions encore jamais enchaîné une moyenne de 100 km par jour durant une aussi longue durée: 17 jours. De plus, nous emportions chacun quatre grosses valisettes remplies de vêtements de rechange, du matériel de réparation et une trousse de secours. Sans oublier Woody, la mascotte du trajet!» Instituteur primaire de formation, Robin pourra dès la rentrée initier ses élèves à la géographie de façon originale. Et pourquoi pas susciter des vocations?