Ce week-end, Bruxelles prend l’autoroute du soleil

Y a pas que Couleur Café si vous voulez prendre la route du soleil ce week-end à Bruxelles. On vous y envoie sur des rythmes techno ou des partitions classiques. Alors que vous siroterez votre cocktail, les coursiers montreront aussi qu’ils n’ont rien à envier aux stars du peloton cycliste qui débarquent chez nous la semaine prochaine.

Julien Rensonnet
Ce week-end, Bruxelles prend l’autoroute du soleil
Le Fuse plante ses platines sous le ring de Bruxelles, à Anderlecht, ce dimanche. Et ça se passe l’après-midi. ©Fuse Crossroads

Le Fuse fait le pont

Ce week-end, Bruxelles prend l’autoroute du soleil
©Fuse Crossroads

Si le festival outdoor du Fuse s’appelle «Crossroads», c’est parce qu’il se veut à la croisée des genres électroniques. OK. Mais aussi, et surtout, parce qu’il fait résonner les beats dans un endroit aussi original que symbolique pour Bruxelles: les volumes de béton sous le viaduc du Ring, à Anderlecht. Déjà, rebondir avec les DJ techno sous l’autoroute, c’est cool. Mais ça prend carrément une autre dimension quand le spot choisi est orné des œuvres des générations successives de street-artists du crû. Pour le line-up, on peut faire confiance au temple de la rue Blaes: la légende du Berghain berlinois Marcel Dettmann, l’esthète français Efdemin et le Roumain qui tabasse Cosmin TRG. On y entendra aussi la star montante brésilienne ANNA, le vétéran turc Onur Özer et quelques locaux. Mais ce qu’on aime peut-être le plus au Crossroads, c’est l’horaire: de 13 à 22h.

+ «Crossroads 2019», ce dimanche 30 juin dès 13h au parc des Étangs, avenue Marius Renard à 1070 Anderlecht, 22,50€

Sans sous-titres

Ce week-end, Bruxelles prend l’autoroute du soleil
©Visueel Festival Visuel

C’est un habitué discret mais fidèle du début d’été bruxellois: le Visueel Festival Visuel revient pour son 15e anniversaire à Berchem-Sainte-Agathe. Le pari de ce rendez-vous des arts de la rue: l’alliance entre les mondes francophone et néerlandophone. D’où ce postulat: tous les spectacles présentés sont muets. Ou en tout cas compréhensibles sans décrypter chaque mot. Ça ne veut évidemment pas signifier qu’ils ne disent rien... Danse, performance, théâtre, cirque, musique sont à l’affiche. Où il sera question de rock, de vélo, de bureaucratie, de plurilinguisme, de ninjas et de samouraïs, de phosphorescence et de slackline.

+ «Visueel Festival Visuel», ces 29 et 30 juin au centre de Berchem-Sainte-Agathe, 14h-19h, gratuit

Rock dans le classique

Ce week-end, Bruxelles prend l’autoroute du soleil
©Festival Musiq3

Le Festival Musiq3, le festival classique le plus rock, a lieu ce week-end à Flagey. La combine tombe à pic si la chaleur attendue du côté du Heysel et de Couleur Café vous rebute à l’avance: rien ne vaut des accords justes sous une clim bien calibrée. 40 concerts saupoudrent la programmation, complétée par un chapiteau sur la place Sainte-Croix où la température risque par contre de grimper. L’idée est ambitieuse: draguer un public plus jeune que les habitués des salles de concerts classiques. Le concert d’ouverture a lieu ce vendredi 28 juin: soprano, cordes et chant grégorien sont prévus, mais aussi musique électronique. Le samedi, Léonard Bernstein est à l’honneur mais on est davantage curieux d’entendre la collab entre la DJette française Chloé et la percussionniste bulgare Vassiléna Serafimova. Le dimanche, après une journée dense, le concert de clôture est dévolu au Brussels Philhamonic dirigé par Ben Gernon, avec en invité le pianiste Luis Fernando Perez.

+ «Festival Musiq3 2019», jusqu’au 30 juin à Flagey et ailleurs

Course de coursiers

Ce week-end, Bruxelles prend l’autoroute du soleil
©ECMC

Le Tour de France, ses étapes de plaine, ses siestes dans un état second, ses attentes interminables sous le cagnard... En 2019, le cool dans le vélo est ailleurs. Dans les championnats d'Europe de coursiers à vélo par exemple (dites «ECMC» pour «European Cycle Messenger Championships»), qui s'organisent pour la première fois à Bruxelles ce week-end. C'est l'équipe de Hors Catégorie qui est au guidon pour cet événement qui fait la part belle au fun, mais aussi au sport. Le vendredi tournera autour des casernes d'Ixelles avec une épreuve sprint sur le vélodrome, mais aussi du cyclo-cross à la belge et une épreuve en côte qui n'aura rien à envier à Liège-Bastogne-Liège. Quant au parcours des samedi et dimanche autour du Mont des Arts, on en sue rien que d'y penser. Le circuit s'annonce d'autant plus corsé que les concurrents, livreurs donc, devront y déposer un max de colis répartis partout. Le plus malin sera celui qui grimpera le moins souvent possible le raidard entre le boulevard de l'Empereur et la place Royale. C'est pas pour rien qu'on dit «Kunstberg» en néerlandais.

+ «European Cycle Messenger Championships 2019», jusqu’au 30 juin aux anciennes casernes d’Ixelles et au Mont des Arts. Programme par ici.

Taxi pour l’afterwork

Ce week-end, Bruxelles prend l’autoroute du soleil
©T&T Summer Edition

Un nouvel afterwork se plante cet été dans le quartier qui monte à Bruxelles: le Tour & Taxis Summer Edition 2019. À partir de ce week-end, ça se passe du jeudi au samedi jusqu’au 29 septembre. Évidemment, vous y retrouverez entre deux DJ-sets l’habituel panel de food-trucks branchés et de cartes des cocktails, où vous pourrez d’ailleurs concocter votre propre recette. Les sportifs gonfleront les biscotos en zappant des séances d’autodéfense au cirque en passant par le basket ou les plus insolites roller soccer et polo wheel. Les cinéphiles ne sont pas oubliés puisque le Cinéma Galeries déménage en bord de canal le temps de l’été: c’est la bonne habitude du festival «Été Indien» chaque vendredi et samedi à 21h30. Premières séances: «Call Me by Your Name» et «Sunrise»

+ «Tour & Taxis Summer Edition», jusqu’au 27 septembre. Programme complet en ligne