Le conducteur qui a tué Stephanie Verbraekel chaussée de Haecht s’en sort avec 250h de travail

L’automobiliste qui avait renversé Stephanie Verbraekel chaussée de Haecht à Schaerbeek en novembre 2017 a été condamné à une peine de travail de 250 heures et une interdiction de conduire de quatre ans.

Le conducteur qui a tué Stephanie Verbraekel chaussée de Haecht s’en sort avec 250h de travail

L'automobiliste qui avait renversé Stephanie Verbraekel chaussée de Haecht à Schaerbeek le 7 novembre 2017 a été condamné vendredi par le tribunal de police de Bruxelles à une peine de travail de 250 heures et une interdiction de conduire de quatre ans. La victime, 28 ans, était décédée des suites de ses blessures. Une énorme émotion et un engagement citoyen se sont ensuite déclenchés à Schaerbeek pour réclamer davantage de sécurité routière.

La peine de travail devra être exécutée auprès d’une organisation dédiée aux victimes d’accidents de la route. Avant de pouvoir à nouveau prétendre à son permis de conduire, le jeune homme, âgé de 20 ans, devra représenter ses examens et devra suivre une formation supplémentaire auprès de l’institut Vias.

Le 7 novembre 2017 vers 23h30, Stephanie Verbraekel avait été renversée par une voiture alors qu’elle traversait la chaussée de Haecht non loin de chez elle. Elle était décédée des suites de ses blessures. Elle était journaliste au quotidien flamand De Standaard.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.