Collectionneur invétéré

Depuis sa plus tendre enfance, Didier Nyns est passionné de musique. Collectionneur, il possède plus de 40 000 Vinyles et tout autant de CD de tous horizons. À 55 ans, il organise aussi plusieurs événements autour de ces supports. Une situation un peu folle devenue difficile à gérer.

D.W.
Collectionneur invétéré
©ÉdA

Des armoires remplies à craquer. Des cartons pleins à raz bord. Voilà le décor de plusieurs pièces de la maison de Didier Nyns. «Je suis arrivé à un point plus que problématique car je ne sais plus où mettre mes vinyles et CD», reconnaît ce passionné qui, depuis ses 7 ans, fait passer ses économies dans l'achat de ces supports musicaux. «J'ai toujours été baigné par la musique et je me souviens que, bébé, j'avais pris des vinyles de mon père pour les frotter sur le parquet afin de l'imiter en train de lustrer ce dernier. J'ai toujours eu une relation très particulière avec les disques», s'amusait cet Alleurois, parfois excentrique, mais terriblement attachant. «J'écoute tout le temps de la musique. Peu importe le style (Rock, Jazz, classique, etc.) ou la provenance (Belgique, Europe, USA, etc.). Je suis curieux de tout. Évidemment, vu le nombre d'œuvres, je n'ai même pas encore eu le temps d'en écouter la majorité. Souvent, je prends donc un disque ou un CD au hasard dans toute cette collection et j'en découvre la musicalité.» Animateur radio amateur par le passé, Didier est aussi fan de David Bowie dont il connaît toute l'œuvre. Mais cette passion, il la partage en organisant plusieurs foires aux Vinyles rencontrant un grand succès. «Depuis le début, je tente d'intéresser les jeunes qui lâchent enfin la musique virtuelle pour revenir à ces supports matériels au charme inimitable. Je sais que je suis un peu fou mais je ne peux pas m'en empêcher.»