«Rien ne justifie de doubler par la droite et d’empiéter sur une piste cyclable»: le bourgmestre de Koekelberg Ahmed Laaouej ordonne «la tolérance zéro» après le drame avenue de Jette

La piste cyclable de l’avenue de Jette, théâtre du dramatique accident ce 31 mars qui a vu une femme de 30 ans perdre la vie sous les roues d’un chauffard, a déjà des conséquences. La bande vélo sera sécurisée. De son côté, le Bourgmestre Laaouej exige «la tolérance zéro».

«Rien ne justifie de doubler par la droite et d’empiéter sur une piste cyclable»: le bourgmestre de Koekelberg Ahmed Laaouej ordonne «la tolérance zéro» après le drame avenue de Jette

Une réunion d'information pour les riverains s'est tenue lundi à 17H15 à la commune de Koekelberg, en présence d'un représentant du gouvernement bruxellois, pour porter à leur connaissance les mesures qui vont être prises pour sécuriser la piste cyclable située avenue de Jette. Une jeune femme y a été tuée dimanche matin par une voiture alors qu'elle traversait sur un passage pour piétons, le conducteur dépassant d'autres voitures par la piste cyclable.

Une dizaine de riverains, parmi lesquels plusieurs représentants du comité de quartier, étaient présents.

«Rien ne justifie de doubler par la droite et d’empiéter sur une piste cyclable», a estimé le bourgmestre de Koekelberg Ahmed Laaouej (PS) en faisant référence à l’accident. «Si une voiture s’arrête devant vous, vous devez vous arrêter et vous ne devez pas chercher à la contourner.» Le bourgmestre a demandé au chef de corps de la zone de Bruxelles-Ouest d’appliquer une politique de tolérance zéro sur le territoire de la commune pour les infractions de roulage qui mettent en danger la sécurité des usagers vulnérables. Les excès de vitesse, le non-respect des feux rouges, les dépassements par la droite seront entre autres ciblés.

«Plus urgent encore»

 Laaouej: «Rien ne justifie de doubler par la droite et d’empiéter sur une piste cyclable».

Un accord entre la commune et la Région était en voie de finalisation. Le bourgmestre explique que l’échevine de la Mobilité Tinne Van Der Straeten (Groen) a profité des aménagements entrepris par la Région pour le tunnel Léopold II pour amener dans les concertations la question de la sécurisation de l’avenue de Jette. Une fois le plan finalisé, une nouvelle rencontre sera organisée avec les riverains.

«Ce malheur a rendu les choses plus urgentes encore, mais elles l’étaient déjà», commente Ahmed Laaouej. «Bruxelles-Mobilité parle de quelques semaines pour protéger cette piste cyclable avec des aménagements spécifiques, car cela suppose une commande de matériel, son installation...»

Plus généralement, il remarque que «Koekelberg est traversé par un grand nombre d’avenues. (...) Pour les différents acteurs concernés, renforcer la sécurité des citoyens est la priorité numéro 1».