La musique dans la peau

À 54 ans, Éric Bianchin a fait de la musique son métier. Artiste complet qui vient de sortir un nouveau CD, il est surtout responsable de l’école «Intermezzi Scuola» ou il enseigne son art. Une personnalité attachante et bienveillante envers tous ses élèves.

D.W.
La musique dans la peau
©EdA - 40921931332

Éric Bianchin a toujours voulu faire de la musique son métier. «À 8 ans, je me suis pris de passion pour cet art, toujours au travers de la guitare. À l'époque, il n'y avait pas réellement de structure d'apprentissage et cela se faisait via les rencontres, collaborations et projets que l'on mettait en place», explique celui qui a élu domicile à Othée depuis 15 ans. «Ayant réalisé plusieurs CD et j'ai été engagé aux Ateliers d'art contemporain pour y créer une école de musique baptisée «Intermezzi» du nom de cet intermède entre les changements de scène des opéras que comblaient des musiciens. Pendant 15 ans, j'ai donné des cours de guitare à de nombreuses personnes tout en continuant aussi mon parcours personnel afin de transmettre des choses en adéquation avec la réalité.» Mais, il y a 5 ans, la structure liégeoise a fermé et un choix a dû être fait. «J'ai repris l'école à moi seul. Je continue donc cette activité à Othée et Liège et j'ai 60 élèves dès 8 ans. Nous travaillons de manière individuelle et les plus avancés font partie du groupe «Intermezzi» avec qui nous réalisons des concerts. L'enseignement est basé sur la pratique mais aussi sur comment mener un projet complet, réaliser des auditions, etc. Cinq élèves qui ont réussi le conservatoire et vivent de la musique.» Humble et discret, Éric vient de sortir un nouveau CD en collaboration avec Christophe Cerri et distribué par Freaksville Music : «Les bras d'Amélie ».