Ce week-end, Bruxelles distribue les baffles

Entre musique classique et électronique, Bruxelles vote blanc ce week-end. Le festival Artonov pose cordes et piano dans les chefs-d’œuvre art nouveau alors que la scène techno bruxelloise s’installe au musée. Sinon, on chinera des plantes, on se conscientisera sur le drame alimentaire et on boira une chope ou deux.

Julien Rensonnet
Ce week-end, Bruxelles distribue les baffles
Le Brussels Electronic Marathon (ou BEM) ouvre des dizaines de lieux aux acteurs bruxellois de la musique électronique. ©BEM

Marathon noctambule

Ce week-end, Bruxelles distribue les baffles
©BEM

Le BEM, ou Brussels Electronic Marathon, porte bien son nom. Ces 12, 13 et 14 octobre, il vous propulse dans 40 lieux pour plus de 60 concerts, DJ sets et performances. Le but reste le même: prouver la richesse et la diversité de la scène électronique bruxelloise. Bars, magasins, restos ouvrent leurs portes (et leurs baffles) partout. Pour vous aider, le BEM propose 3 parcours. L'axe canal est centré sur LaVallée. Dans le centre, on se promène du Central au Bota en passant par le C12 et Bozar. On n'y oublie pas le vénérable Fuse et sa soirée « United » réservée à 12 collectifs locaux. Reste Ixelles et la fête à Marc Moulin à Flagey. On n'oublie pas les dancefloors plantés dans des lieux insolites: Bains de Bruxelles, Tour à Plomb et la Porte de Hal, les performances dans les caves du Coudenberg et la fête géante qui fera trembler les tôles du musée Kanal où Fuse et C12 mixent leurs expertises sur deux platines.

+ «Brussels Electronic Marathon», jusqu’au 14 octobre dans différents lieux de Bruxelles. Programme complet sur Facebook

Hôtels particuliers cherchent partenaires particuliers

Ce week-end, Bruxelles distribue les baffles
©Artonov

Le festival Artonov

est un festival à succès: lors des éditions précédentes, ses concerts se sont remplis à... 96%! C’est dire s’il faudra réserver votre fauteuil si vous souhaitez pénétrer dans ses lieux triés sur le volet. On rappelle le concept: de la musique live dans des murs art nouveau. L’édition 2018 met Horta à l’honneur dans 4 sites: l’Hôtel Frison, le Pavillon des Passions Humaines et le Magasin Wolfers et l’Hôtel Max Hallet. Ce dernier sera consacré à la passion japonisante d’Horta: l’écrivain Ryoko Sekiguchi y est mis en musique par la pianiste Trami Nguyen sur les saveurs du chef cuisinier Sugio Yamaguchi. Retenons surtout ce concert familial à l’Hôtel Hannon tout juste restauré: le concert poétique «scénographie un intime cabinet de curiosités, humble collection de petites merveilles, d’objets sonores et de souvenirs».

+ «Festival Artonov», jusqu’au 14 octobre dans différents lieux de Bruxelles. Programme et billetterie en ligne

Cinéma qui nourrit

Ce week-end, Bruxelles distribue les baffles
©Alimenterre

Le réchauffement climatique ne nous achèvera pas sans que l'homme se pose la question de son alimentation. Avant que le sujet, brûlant, ne se mue en guerres, le festival de cinéma documentaire Alimenterre revient donner du grain à moudre à tous ceux qui ont déjà compris l'enjeu majeur qui nous attend. Le rendez-vous fête ses 10 ans avec des dizaines de films: vous y mangerez en circuit court ou industriel, des tomates ou du poisson africain et, bien sûr, une bonne entrecôte de bœuf brésilien bien saignante. Luttes paysannes, accaparement de terres, industrie du lait...: 7 docus plantent les grands questionnements qui nourrissent le débat. On n'a pas fini de déguster!

+ «Alimenterre», jusqu’au 14 octobre au Cinéma Galeries à Bruxelles. Et aussi à Arlon, Charleroi, Liège, Mons, Ottignies, Louvain-La-Neuve et Namur. Tout le programme est en ligne

Nouvelle brasserie à annexer

Ce week-end, Bruxelles distribue les baffles
©EdA - Julien RENSONNET

La Brasserie L’Annexe

a vécu une saga juridique quand elle a dû changer de nom pour ne pas déplaire à un gros brasseur flamand. Maintenant que cet imbroglio est oublié, il faut reconnaître le bon côté de la chose:

décoller les milliers d’étiquettes que la nouvelle venue saint-gilloise avait déjà plaquées sur ses bouteilles

aura fait connaître son nouveau nom. Désormais, Grégoire et Max sont prêts à vous faire visiter. La brasserie ouvre en effet ses portes ce samedi 13 octobre pour inaugurer ses installations de la rue du Métal, en face de l’école d’art dont leur local est l’ancienne «annexe», donc. Outre l’anecdote des étiquettes, les brasseurs vous montreront aussi à quoi ressemble la première «fermenterie» de Bruxelles. Car les kets ne produisent pas que saison et black saison, en plus d’une cuvée de L’Union: ils aiment aussi fermenter les fleurs de sureau qu’ils trouvent dans les parcs et espaces verts de Bruxelles. C’est leur Amarilis, à la belle étiquette d’inspiration art déco mais qui ne «pousse» qu’en été.

+ «L’Annexe, Grand Opening», ce samedi 13 octobre de 12 à 21h, rue du Métal 19 à 1060 Saint-Gilles

Vous risquez pas de vous planter

Ce week-end, Bruxelles distribue les baffles
©Plantes pour Tous

La plante verte a fait son grand retour. Disparue des intérieurs depuis les années 80, elle revient étendre ses feuilles larges sous les hauts plafonds de nos appartements. Restos, bars, concept stores: elle s'affiche partout où c'est tatoué, barbu, tendance. Nouvelle preuve ce week-end à Bruxelles avec la première visite du collectif de paysagistes parisiens «Plantes pour tous». Le principe: créer la jungle à Saint-Géry où vous pourrez adopter cactus, plantes tropicales ou succulentes pour des tarifs uniques (2, 5 et 10€). Un atelier de rempotage et un autre sur le terrarium vous donneront les bases du stylisme de la plante d'intérieur. Vous pourrez même doper vos protégées avec des fertilisants naturels. Attention: ça risque d'être très couru...

+ «Grande Vente de Plantes Bruxelles #1», par Plantes pour tous, ces 13 et 14 octobre au Café des Halles, 1 place Saint-Géry à 1000 Bruxelles.