Un festival pour prendre le temps de se poser et d’écouter

«Histoires d’Êtres Vivants», festival du conte destiné aux adultes, se déplacera en neuf endroits du BW entre ce week-end et janvier prochain.

Sylvain Docquier
Un festival pour prendre le temps de se poser et d’écouter
Le duo que forment Maxime Touron et Julien Tanner ouvre le festival «Histoires d’Être Vivants», ce vendredi, au Courlieu, à Court-Saint-Étienne. ©maximeflipo.fr

À partir de ce vendredi 21 septembre et jusqu'à janvier 2019, le festival du conte «Histoires d'Êtres Vivants» prend place dans notre province. Un festival itinérant, à destination d'un public adulte, organisé par la Maison du conte et de la littérature du Brabant wallon. «On est parti du constat que le conte a encore, de nos jours, une connotation fort dirigée vers les enfants, explique Marie Cuche, coordinatrice de l'ASBL organisatrice de l'événement. C'est pourquoi notre festival touche un public adulte. Aussi, depuis octobre 2016, le conte est reconnu dans le décret des arts de la rue. C'est ce qui a enclenché notre réflexion et nous a poussés à organiser un tel événement. Enfin, avec ce festival, notre volonté est de démonter les clichés qui existent encore sur le conte et de montrer ses multiples facettes. Dans une société actuelle très axée sur l'image de soi, l'immédiateté, il est important de prendre le temps de se poser, de prendre le temps de l'écoute et de retourner à l'humain, à l'échange. Et c'est ce que propose le conte, justement.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...