Caroline Saal mènera la liste écocitoyenne Vert ardent au scrutin communal d’octobre

La cheffe de groupe Écolo au conseil communal de Liège, Caroline Saal (31 ans), mènera la liste du mouvement écocitoyen Vert Ardent pour les élections communales du 14 octobre, annonce mercredi Vert ardent dans un communiqué.

Caroline Saal mènera la liste écocitoyenne Vert ardent au scrutin communal d’octobre

+ RELIRE AUSSI | Élections : Vert Ardent fait face à de nouvelles dissensions

La cheffe de groupe Écolo au conseil communal de Liège, Caroline Saal (31 ans), mènera la liste du mouvement écocitoyen Vert Ardent pour les élections communales du 14 octobre, annonce mercredi Vert ardent dans un communiqué.

Les trois places suivantes ont également été attribuées lors de l’assemblée générale qui s’est tenue mardi soir. Le conseiller communal Écolo Quentin Le Bussy (37 ans), Elena Chane-Alune (42 ans, ancienne chanteuse du groupe liégeois Superlux) non apparentée à un mouvement et Pierre Eyben (42 ans), issu du mouvement Demain, occupent respectivement les 2e, 3e et 4e places.

En janvier dernier, les écologistes liégeois annonçaient qu’il n’y aura pas de liste Écolo aux prochaines élections communales mais bien une liste d’un mouvement écocitoyen rassemblant non seulement les initiateurs mais aussi le Mouvement Demain, le Parti Pirate et des citoyens non politisés partageant les mêmes valeurs. Ce mouvement, dénommé Vert ardent, se voulait innovant dans sa démarche puisque ces quatre premiers candidats ont été désignés, parmi douze porte-voix, selon un processus d’élection sans candidats. «Ce processus, faisant appel à l’intelligence collective, a permis de faire émerger une équipe alliant expérience et renouveau», souligne Vert ardent.

Le Parti Pirate a quitté le navire

Un processus certes innovant mais qui a rapidement donné lieu à certaines dissensions en interne, comme en atteste la décision du Parti Pirate, rendue publique il y a quelques jours, de suspendre son soutien à Vert Ardent. «L’intégrité, l’esprit critique, la confiance ainsi que la transparence et la démocratie sont certaines des valeurs pirates qui ont été fortement secouées au sein de Vert Ardent alors qu’elles y étaient les bienvenues, en théorie», soulignait le Parti Pirate. L’un de ses membres, Assia Kara, pourtant présente dans le comité de coordination de Vert Ardent et l’un des porte-voix, a même annoncé son retrait.

Alors que le Parti Pirate était absent à l’AG de ce mardi, Vert ardent signale qu’une série de décisions a été prise «afin d’améliorer encore la transparence de notre mouvement, l’accueil de nouveaux citoyens désireux de nous rejoindre ainsi que la représentativité des diverses composantes de notre mouvement». «Il s’agit notamment d’améliorer certains outils de sorte que tout le monde soit informé en même temps», souligne Caroline Saal.

Une liste Écolo sera, par contre, déposée pour le scrutin provincial.