Le projet de rebaptiser la station Anneessens en «Toots Thielemans» décapité

La station Anneessens devait être rebaptisée «Toots Thielemans». Mais ce projet autour du jazzman, qui se voulait fédérateur, n’a pas plus à tout le monde dans ce quartier du Pentagone bruxellois. Le Ministre fait donc marche arrière.

Le projet de rebaptiser la station Anneessens en «Toots Thielemans» décapité

Le ministre de la Mobilité Pascal Smets (sp.a) a décidé de renoncer à son projet de rebaptiser l’actuelle station de métro Annessens, au coeur de la capitale, en lui donnant le nom de Toots Thielemans, du nom du jazzman décédé en août 2016. Il a décidé d’en revenir à celui de donner le nom de l’artiste à la future station à créer sous la place de la Constitution, non loin de la gare du Midi.

L'annonce du changement de nom de la station Anneessens avait provoqué des réactions négatives, notamment d'habitants du quartier qui porte le même nom que la station, et de représentants politiques locaux. Une pétition a été lancée, défendant le nom de François Anneessens, qui a récolté près de 500 signatures.

François Anneessens fait partie de l’histoire de Bruxelles. Les riverains ne voulaient pas qu’on le décapite une seconde fois. Même symboliquement.

«Qui a décidé ça?»

«C’est François Anneessens qu’on redécapite», a pour sa part écrit sur Facebook l’Ecolo Zoubida Jellab. «Toots Thielemans est certes un grand artiste qui mérite un nom de place, de centre culturel... mais pas d’accord de changer la station Anneessens. Qui a décidé ça? Pourquoi pas une consultation populaire? Anneessens était un résistant qui s’est révolté contre la misère et les privilèges des plus nantis. Exécuté sur la Grand-Place, il a clamé son innocence jusqu’à la fin. Effacer l’histoire de Bruxelles et des Bruxellois c’est renier notre culture commune», explique la conseillère communale verte.

Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS) s’était lui-même montré très prudent à propos de ce projet, souhaitant l’organisation d’une concertation. Ces récriminations ont visiblement été entendues.

Mais Toots aura quand même sa station

«Au cours de ces derniers jours, une partie du quartier Anneessens a été affectée par cette nouvelle, et le projet menaçait de diviser plutôt que d’unir. Comme ce n’était pas dans l’esprit Toots Thielemans, il a été décidé en concertation avec Madame Thielemans et la Fondation Privée Toots Thielemans de s’abstenir de renommer la station Anneessens», a annoncé jeudi Pascal Smets, par voie de communiqué.

Le ministre a ajouté que la Région en revenait par conséquent à l’idée première de nommer la nouvelle station de métro à construire à la place de la Constitution à la fin de l’avenue Stalingrad du nom de l’artiste qui est né et a passé une partie de sa vie dans le quartier, tout proche, des Marolles. Pour la conception de la station, une scénographie modifiée sera demandée.

Selon le ministre, on n’attendra cependant pas l’ouverture de la station, en 2023, pour rendre hommage au musicien de renommée mondiale aujourd’hui disparu. Sur place, un hommage sera déjà rendu à Toots Thielemans sur l’espace public, dans ce quartier, quand les travaux commenceront, en 2019.

La station qui plonge sous le boulevard, le long de la place Anneessens, gardera son nom alors que Toots aura son hommage ailleurs sur le réseau, plus près de la gare du Midi, dans la nouvelle station sous la place de la Constitution.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.