Un service minimum à la STIB? MR et cdH y pensent

Les libéraux bruxellois du MR, dans l’opposition, vont déposer une proposition d’ordonnance visant à instaurer un service minimum à la STIB.

Un service minimum à la STIB? MR et cdH y pensent

Dans les prochaines semaines, les libéraux bruxellois du MR, dans l’opposition, déposeront une proposition d’ordonnance visant à instaurer un service minimum à la Stib. L’information est confirmée par Vincent De Wolf, rapporte Le Soir mercredi. Dans les rangs de la majorité, Benoît Cerexhe, chef du groupe cdH au parlement régional, se dit favorable au projet, semblant donc ouvrir la porte à une «majorité alternative» sur ce dossier.

Au cabinet du ministre compétent sp.a Pascal Smet, on insiste sur le fait que «le service minimum dans les transports publics ne figure pas dans l’accord de majorité conclu en 2014». La PS Caroline Désir indique aussi que les socialistes n’y sont «pas favorables, par respect du droit de grève».

Côté francophone, pour faire adopter leur texte, MR et CDH auraient besoin du soutien de Défi, note Le Soir. «On doit pouvoir parler de tout», estime Didier Gosuin, interrogé par le quotidien. «À condition que le MR ne soit pas dans une logique idéologique d’affrontement avec les syndicats». «Je propose qu’on ouvre plutôt le débat sur le droit de grève et la manière de l’exercer. Si on interdisait les piquets, on aurait déjà de facto un service minimum», ajoute le ministre bruxellois de l’Emploi.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.