U2 au Stade Roi Baudouin: colère du public wallon à nouveau privé de trains de nuit

Comme pour Coldplay en juin dernier, les seuls trains spéciaux de nuit qui quitteront Bruxelles, après le concert de U2, ce mardi, rejoindront des gares flamandes. Les fans wallons du groupe irlandais sont furieux.

Alan Marchal
U2 au Stade Roi Baudouin: colère du public wallon à nouveau privé de trains de nuit
Les fans wallons de Bono et sa bande devront sans doute prendre la voiture pour venir au concert de ce mardi. ©Belga

«Je suis scandalisée! À nouveau, ils n'affrètent des trains de nuit que pour les spectateurs flamands. Et moi qui pensais qu'ils allaient changer leur fusil d'épaule après la polémique qu'il y avait eu avant les concerts de Coldplay...» A quelques jours de la venue du groupe U2 au Stade Roi Baudouin, Juliette l'a mauvaise. Dans son viseur, l'offre de la SNCB pour permettre aux fans de Bono de rentrer chez eux après le spectacle de ce mardi.

«Ce n'est pas facile de se garer à proximité du Heysel lorsqu'il y a un concert de cette importance, fulmine-t-elle. Dans ces cas-là, j'essaie le plus souvent de m'y rendre avec les transports en commun. Le problème, c'est que rien n'est fait pour nous, les Wallons. Par contre, les Flamands, eux, bénéficient de cinq trains de nuit (vers Genk, Lokeren, Mol, Ostende et Roulers, NDLR) affrétés tout spécialement par la SNCB. C'est révoltant, d'autant plus que ce n'est pas la première fois.» Exemple avec Coldplay en juin dernier mais aussi... le «360° Tour» de U2 en septembre 2010.

À nouveau pointée du doigt, la société des chemins de fer se défend. «Il ne s’agit pas d’une affaire communautaire, assure leur porte-parole Elisa Roux. Comme c’était déjà le cas avec les précédents concerts, c’est l’organisateur de l’événement qui détermine l’offre. Dans ce cas-ci, Live Nation analyse les codes postaux des tickets vendus pour décider des destinations des trains de nuit que nous mettons à leur disposition. Nous ne faisons que répondre à leur demande.» Autrement dit, dans le cas présent, la SNCB se confine à un rôle de prestataire de services.

Conscient que les spectateurs du sud du pays sont lésés par les choix de Live Nation, la SNCB ne devrait toutefois pas ajouter des trains supplémentaires vers des gares wallonnes pour ce mardi soir. «C’est à l’organisateur de faire cette demande», répète la société des chemins de fer qui, toutefois, espère sensibiliser les futurs organisateurs de concerts aux besoins du public wallon.

 L’offre de la SNCB énerve certains spectateurs du concert du groupe U2.
L’offre de la SNCB énerve certains spectateurs du concert du groupe U2. ©SNCB