Zaventem: Gosuin plaide pour un observatoire de l’emploi à l’aéroport

Le ministre bruxellois de l’Economie et de l’Emploi Didier Gosuin demande la mise en place d’un observatoire neutre de l’emploi à l’aéroport national.

Zaventem: Gosuin plaide pour un observatoire de l’emploi à l’aéroport

Selon Didier Gosuin, l’emploi à Zaventem n’a cessé de croître depuis l’an 2000 mais il est impossible de procéder à une analyse précise de la situation et de la répartition de ces emplois faute méthode partagée par les différents interlocuteurs dans le dossier.

Selon le ministre bruxellois, l’emploi à Zaventem n’a cessé de croître depuis l’an 2000 mais il est impossible de procéder à une analyse précise de la situation et de la répartition de ces emplois, faute de transmission régulière d’informations transmises par Brussels Airport à ce sujet – les dernières remontent à 2013 – et de paramètres partagés en commun sur les activités concernées et la zone à prendre en considération.

Il ressort d’une analyse réalisée par l’université catholique flamande KULeuven, à la demande du ministre bruxellois de l’Emploi, que si l’on s’en tient aux dix secteurs d’activités en lien direct dans la zone aéroportuaire la plus large (8 communes flamandes et 2 bruxelloises), on dénombre 10.663 emplois ETP, dont 13% occupés par des Bruxellois.

Dans un deuxième volet élargi à 23 secteurs d’activité pouvant avoir un lien avec le transport aérien englobant notamment l’horeca, la sécurité, le transport et le nettoyage, on dénombre 11.672 emplois occupés à 23% par des habitants de la capitale, majoritairement présents dans les sociétés de nettoyage. Une constante entre les deux volets: la proportion d’emplois occupés par des personnes provenant de la Région flamande, qui s’élève dans les deux cas à 67%.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.