Le revenu d’intégration sociale peut-il être conditionné à du travail bénévole?

La CSC de Dour interpelle six conseils communaux sur le service communautaire. Au centre de l’interpellation, l’application du service communautaire dans le cadre du Plan individualisé d’insertion sociale (P.I.I.S.).

Le revenu d’intégration sociale peut-il être conditionné à du travail bénévole?

Le comité de secteur CSC de Dour a entamé ce mercredi à Hensies son tour des communes du territoire qu’il couvre pour interpeller les instances communales sur les nouvelles mesures en application dans les CPAS quant au service communautaire.

Après les actions menées devant différents CPAS du territoire qu’il couvre, soit les communes de Boussu, Dour, Hensies, Honnelles, Quiévrain et Saint-Ghislain, le comité de secteur de la CSC a demandé une interpellation dans les conseils communaux concernés. La première a eu lieu mercredi au conseil communal d’Hensies.

Au centre de l’interpellation, l’application du service communautaire dans le cadre du Plan individualisé d’insertion sociale (P.I.I.S.), à la suite des changements législatifs concernant les CPAS instaurés par le ministre Willy Borsus en juillet 2116 et d’application depuis novembre 2016.

«Le P.I.I.S. demande au bénéficiaire du revenu d’intégration sociale de faire du travail bénévole sur base volontaire»

«Depuis le 1er novembre 2016, le P.I.I.S., qui était initialement destiné aux jeunes de moins de 25 ans, s’est vu généralisé à l’ensemble des bénéficiaires des CPAS», a indiqué Lorrenzo Marredda, permanent interprofessionnel CSC Mons-La-Louvière. «Le P.I.I.S. demande au bénéficiaire du revenu d’intégration sociale (RIS) de faire du travail bénévole sur base volontaire. Notre crainte est que le travail bénévole ne finisse par être contraint, que ce P.I.I.S. devienne un moyen de pression afin d’obliger l’allocataire à accepter tout et n’importe quoi. Le plan d’insertion permet en effet de donner des sanctions qui ont comme conséquence la suspension du revenu d’intégration sociale entre 1 et 3 mois, ce qui veut dire que la personne n’a plus aucun revenu.»

Le RIS peut-il être conditionné à du travail bénévole?

Pour la CSC, accepter d’utiliser la mesure service communautaire et imposer un travail non rémunéré aux allocataires du CPAS revient à en entériner que le RIS peut être conditionné à du travail bénévole. «L’objectif de nos interpellations devant les conseils communaux est de sensibiliser leurs membres à la problématique, de leur demander s’ils sont prêts à geler la mesure en votant une motion», a conclu Lorenzo Marredda.

Le bourgmestre d’Hensies, Éric Thiébaut (PS), a indiqué ce jeudi que le conseil communal a voté à l’unanimité la motion proposée par la CSC.

Les prochaines interpellations de la CSC sont programmées le 22 mai à Saint-Ghislain, le 29 mai à Boussu. Les dates doivent encore être précisées pour Dour, Quiévrain et Honnelles.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.