PHOTOS | Arlon arrive, le rappeur Roméo Elvis a secoué le chef-lieu

Tête d’affiche de cette édition du festival des Aralunaires, le rappeur bruxellois Roméo Elvis était sur la scène de l’Entrepôt d’Arlon hier soir. Un passage remarqué.

M.G.

Si les rappeurs ont, bien souvent, la (mauvaise) habitude de débuter leur show à la bourre, une fois n’est certainement pas coutume, il ne fallait pas arriver en retard hier soir à l’Entrepôt à Arlon. Alors que le rappeur bruxellois Roméo Elvis était annoncé après 23 h 30 sur la scène de l’Entrepôt, en clôture d’une grande soirée rap avec également l'Or du Commun etl'Exortise, il n’est pas encore 22 h 45 quand la voix rauque du ket de Bruxelles retentit déjà dans les enceintes arlonnaises.

Le rappeur n’est même pas encore sur scène physiquement, et déjà, l’Entrepôt explose. La venue de Roméo Elvis dans le chef-lieu samedi soir était un petit événement. Le jeune publicne s’est d’ailleurs pas trompé. La soirée de samedi soir à l’Entrepôt était la seule sold out des cinq jours du festival arlonais. «Et c’est le concert pour lequel nous avons eu le plus de demande depuis que le festival les Aralunaires existe», avouent les organisateurs.

Même si l’assistance était évidemment acquise totalement à la cause de celui qui présentait hier soir, Morale, son premier album, cela faisait bien longtemps qu’on n’avait plus vu autant d’ambiance dans la petite salle de concert arlonaise. Pendant une grosse heure, le fils de Marka et Laurence Bibot a égrené tous ses tubes, tous repris par une salle bondée et surchauffée.

L’état du rappeur à l’issue du concert, torse nu et complètement transpirant, résumait à lui seul le niveau de la prestation du jeune Bruxellois. Bruxelles arrive, le tube qui a lancé la carrière de Roméo Elvis, pouvait secouer une dernière fois les murs noirs de l’Entrepôt. Aucun doute. Le gaillardrepassera par la province.

Les Aralunaires, elles, se termineront ce dimanche soir avec, notamment, la prestation attendue d'André Brasseur à l'Entrepôt.

PHOTOS | Arlon arrive, le rappeur Roméo Elvis a secoué le chef-lieu

Photos : EdA Mathieu Golinvaux