La Ville souhaite féminiser le nom de ses rues: «à peine 2% des voiries portent le nom d’une femme»

La Ville de Namur souhaite féminiser davantage le nom des espaces publics et des voiries de son territoire. Quinze noms de femmes pour les prochaines appellations ont été retenus. Le premier, Julie Dessy, sera attribué à une nouvelle voirie située à Jambes, a-t-on appris jeudi.

La Ville souhaite féminiser le nom de ses rues: «à peine 2% des voiries portent le nom d’une femme»

«À Namur, sur les 1 750 voiries répertoriées, 27 portent le nom d’une femme, soit à peine 2%», déplore Arnaud Gavroy, échevin de la géographie urbaine à Namur. «Le conseil communal a donc décidé l’an dernier de féminiser davantage le nom de ses voiries», poursuit-il.