Combien gagne Fabian Collard, le directeur d’Idélux? Et les autres?

Le salaire du directeur général d’Idélux Fabian Collard a aussi suscité des interrogations il y a quelque temps. Il avait été réticent à donner ces chiffres.

Combien gagne Fabian Collard, le directeur d’Idélux? Et les autres?
Fabian Collard : «Je ne crains rien. La réflexion sur la bonne gouvernance a eu lieu début des années 2000.» ©EDA Claudy Petit
D. L.

+ À LIRE | Collard : "Les soucis, on les a déjà eus."
+ À LIRE | Idélux réfléchit à une cinquième intercommunale
+ À LIRE | Isoler "Valorisation et Propreté"
+ À LIRE | L'historique d'Idélux : de 2 à 4 intercommunales

«Mais j'ai toujours donné mon salaire, explique-t-il. J'avais dit, quand on m'a interrogé, que je gagnais 40 % en moins que mon prédécesseur qui gagnait 20 000€/mois. Il n'y a pas d'abus chez nous, pas de prime de transversalité, pas de société intermédiaire qui perçoit la rémunération.

Je rappelle quand même l’important travail de comparaison de salaire réalisé en 2015 avec l’aide d’un consultant.

Ce benchmarking, la comparaison avec les autres sociétés par ailleurs en Wallonie, publiques ou privées, toutes choses restant égales, a permis une plus grande équité salariale dans le groupe.

Nous avons abaissé les rémunérations maximales, celles des cadres et élevé les plus basses. Paradoxalement, il y a eu des réactions syndicales.

Avant, je pouvais espérer toucher en fin de carrière 25 000€; aujourd’hui 15 000€ maximum. Ce qui compte le plus dans une société, c’est qu’il y ait une tension acceptable entre tous les salaires.»

Et de citer, pour corroborer ses dires, ce chiffre: «En 2010, il fallait multiplier par 13,3 le salaire le plus bas dans l'intercommunale pour atteindre le plus haut. Aujourd'hui, c'est multiplié par 8,2 et on parle de salaire brut.»

La même formule d’assurance groupe pour tous, mais pas la même somme!

Outre son salaire de 167 000€/an comme directeur, Fabian Collard bénéficie d'une voiture, d'une carte carburant, de frais de représentation à justifier, d'une assurance groupe basée sur la formule suivante: 70% du traitement multiplié par 13 multipliés par le nombre d'années prestées divisé par 40, somme de laquelle on retire la pension légale. «La même formule d'assurance groupe est applicable pour tous les salariés d'Idélux groupe. Nous avons opté pour l'assurance groupe afin de compenser le fait que personne à Idélux n'est statutaire», précise le directeur général.

Fabian Collard détient aussi un mandat d’administrateur privé chez ORES, mandat qui devrait d’ailleurs disparaître sous peu.

Ses autres mandats ne sont pas rémunérés.

Les salaires des présidents

Le groupe Idélux-AIVE-Idélux Finances et Idélux Projets Publics, ce sont 500 salariés et un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros.

Idélux compte aussi des participations dans d’autres sociétés. Elles figurent dans le rapport d’activité. «Toujours des participations minoritaires, à l’exception de l’Euro Space Center qu’il a fallu sauver, rappelle le directeur Fabian Collard, et toujours dans des matières qui nous concernent.»

La cellule Groupe est dirigée par Fabian Collard. Bernard Antoine est son adjoint et Georges Cottin, conseiller général. Philippe Pierret est secrétaire général et Christian Périlleux directeur financier. Tous les services d'appui sont communs aux quatre intercommunales. «Dans un souci d'économie», précise le boss.

Précisons qu’il n’existe aucune prime de transversalité, ni aucune possibilité pour aucun cadre de la cellule Groupe de pratiquer via une société de management afin d'être moins imposé.

Combien gagne Fabian Collard, le directeur d’Idélux? Et les autres?

1) Le conseil d'administration d'Idélux est présidé par Élie Deblire (cdH) et compte 30 administrateurs, dont 16 provinciaux, 7 communaux et 7 privés. Le président gagne 18 000€ par an. Ses autres mandats rémunérés: bourgmestre de Vielsalm, administrateur Vivalia, administrateur de l'Association des provinces wallonnes et directeur de l'enseignement de promotion sociale. Les jetons de présence s'élèvent à 200€ pour les administrateurs.

et compte également 30 administrateurs, dont 18 communaux et 12 provinciaux. Le président gagne 21 000€ par an. Les jetons de présence s’élèvent à 200€. Le conseil d’administration du secteur

Valorisation et Propreté

est présidé par André Balon (cdH). Il gagne 10 000€ l’an. Il est également échevin à Arlon, administrateur à Idélux et à Ores Assets. Il n’y a aucun jeton de présence pour ce secteur.

et est composé de 18 administrateurs dont 4 mandataires communaux, 9 provinciaux et 5 privés. Le président gagne 10 000€ par an et est aussi échevin, conseiller provincial, administrateur de Sofilux et d’Habitat Sud – Luxembourg.

et compte 23 administrateurs, dont 16 provinciaux qui siègent déjà au CA d’Idélux et 7 communaux qui siègent aussi déjà à Idélux. La présidente gagne 10 000€ l’an. Elle est aussi conseillère communale. Les administrateurs n’ont pas de jetons de présence, ni de frais de déplacement.

Au total, les quatre intercommunales comptent 78 administrateurs, dont 66 mandataires politiques. Les frais de déplacements sont de 0,33€/km. Aucun des vice-présidents ne bénéficie de rémunération.