Bernard Wesphael pourra récupérer les 50.000 euros qui lui ont été saisis

Le juge des saisies de Liège a donné gain de cause à Bernard Wesphael dans l’affaire qui l’oppose à la famille de Véronique Pirotton au sujet d’une saisie de 50.000 euros qui avait été effectuée sur les indemnités de l’ancien député wallon, annonce vendredi son avocat, Me Pire, dans un communiqué.

Bernard Wesphael pourra récupérer les 50.000 euros qui lui ont été saisis

L’ex-député wallon avait bénéficié d’une indemnité parlementaire de sortie de 150.000 euros. En 2014, lorsqu’il avait été inculpé de l’homicide de Véronique Pirotton, un montant de 50.000 euros avait été saisi par la famille de cette dernière à titre conservatoire.