De la radio libre à la culture

Vincent Dierickx est le porte-parole du Centre culturel de la région du Centre. Il est aussi l’un des créateurs du festival des Tailleurs à Écaussinnes. En outre, voici plus d’un jour, il a réalisé un blog réunissant ses passions de voyage, de développement durable et de nourriture saine…

Johanne TINCK
De la radio libre à la culture
©ÉdA

Vincent Dierickx a toujours aimé la culture. Très jeune, il s'est «impliqué» dans la vie de la radio libre d'Écaussinnes. «Il y avait notamment des émissions où les enfants devaient donner leur point de vue. C'était quasiment tout le temps moi qui y participais…» L'Ècaussinnois a ensuite fait des études de communication à l'ULB. «À cette époque-là, je vivais à Bruxelles. J'y ai notamment ouvert un lieu culturel…» Vincent Dierickx est désormais le porte-parole du centre culturel de la région du Centre. Il est revenu vivre à Écaussinnes voici six-sept ans. «Je trouvais que le village était devenu très calme, il n'y avait quasiment plus de commerce…» Lorsque le projet du festival «Les Tailleurs» lui a été proposé, Vincent a tout de suite eu envie de s'investir. «J'aime les événements où la culture rassemble. Le festival «Les Tailleurs» c'est un peu comme une kermesse mais avec des spectacles. C'est un très beau projet. J'en suis le porte-parole mais comme nous sommes une petite équipe, nous sommes multi-fonctionnels. C'est pourquoi je m'occupe notamment également de la vente de tickets.» Et ce n'est pas tout… Vincent, passionné de voyages, de développement durable et de nourriture saine a conçu un blog (www.onpeutaussilefaire.be) où il dévoile les bonnes adresses de villes étrangères comme Paris, Madrid… en la matière mais aussi de commerces «originaux» se distinguant des grandes chaînes.