Des «animaux» mettent la jungle aux négociations secrètes du TTIP

Un commando d’ «animaux» a perturbé ce matin des négociations secrètes pour le TTIP se tenant à Bruxelles. Le collectif EZLN veut dénoncer avec humour un deal «écocide». Ses membres emploient l’action face à la «sourde oreille» des dirigeants.

Pour marquer le début de la semaine de négociations sur le TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership) à Bruxelles, entre 50 à 100 personnes déguisées en animaux ont envahi lundi matin le hall de la Direction générale (DG) du Commerce de la Commission européenne et ont fait mine de forcer l’entrée du Centre Albert Borschette dans le quartier européen. Il n’y a pas eu d’arrestation.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.