L’Hôtel Danckaert est classé mais ses défenseurs craignent toujours la spéculation

Le gouvernement bruxellois a donné son feu vert ce 7 juillet au classement de la totalité de l’hôtel de maître «Danckaert» et d’une partie de son jardin, rue Meyerbeer 29-33 à Forest. Mais les défenseurs de ce patrimoine restent inquiets: un projet immobilier est toujours plausible.

Maison bourgeoise typique de son époque, érigée en 1922 par Jean-Baptiste Dewin (1873- 1948), à la demande de l’Industriel Jean Danckaert, l’hôtel qui porte son nom, forme un ensemble cohérent, dont toutes les parties nourrissent un intérêt patrimonial. Tant les pièces du premier étage et de l’étage sous comble que celles du rez-de-chaussée révèlent l’esthétique et l’écriture du célèbre architecte. Le caractère exceptionnel de l’édifice tient à sa globalité et à son authenticité, a commenté le cabinet du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, à l’issue de la réunion.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.