«Ces terroristes, ils ne font que nous salir de jour en jour»: après les attentats, les jeunes de Molenbeek sont «dégoûtés»

Les jeunes de Molenbeek en ont ras le bol que leur avenir soit mis en miettes par les terroristes. «Tristes» et «dégoûtés», ils assurent que «le quartier n’a pas soutenu Salah Abdeslam». Alors que leur quotidien slalome entre contrôle de police et refus d’embauche, ils croient toujours en l’avenir.

Julien Rensonnet
«Ces terroristes, ils ne font que nous salir de jour en jour»: après les attentats, les jeunes de Molenbeek sont «dégoûtés»
jeunes_2.JPG ©EdA - J. R.

Le bâtiment est gris. Pas un gris sale dû à l’oubli, mais celui du béton lisse des constructions contemporaines. Tout en arrêtes nettes et avancées asymétriques, dalles verdurisées, passerelles métalliques et surplombs, la Maison de Quartier Heyvaert a même gagné un prix d’architecture publique. Sa modernité tranche avec les façades décrépites de ce quartier du Canal, connu pour ses garages exportateurs d’occases. Et désormais pour ses planques terroristes.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...