10.000 jeunes et la Reine à Namur pour les 100 ans des Guides

Dix mille guides ont célébré les 100 ans du mouvement ce dimanche à la citadelle. En présence d’une ancienne membre: la reine Mathilde.

Bertrand Lani

«Les guides sont là!» Le message placardé çà et là sur le site de la citadelle de Namur annonce la couleur en ce dimanche matin brumeux. Elles sont près de 10 000 jeunes filles à avoir convergé sur les hauteurs de la capitale wallonne pour célébrer le centenaire du mouvement. Des anciennes ont aussi fait le déplacement. Et non des moindres. La reine Mathilde, chef guide alors qu’elle avait dix-huit ans, ne pouvait manquer cet anniversaire.

C’est sur le coup de 10h30 que l’épouse du roi Philippe s’est montrée – en même temps que le soleil – pour consacrer une heure de son temps aux plus jeunes représentantes du guidisme. Lors d’une haie d’honneur colorée et résonnante, elle a une fois de plus pu constater que, de tous les membres de la famille royale, elle est incontestablement la plus populaire. Entre les «C’est à bâbord qu’on gueule le plus fort» et autres «Vive la Reine», elle a parfois eu du mal à donner de la voix. «Bonjour, amuse-toi bien», glisse-t-elle au petit Oscar, qui accompagne la 50e unité de Louvain-la-Neuve. Les discussions ne sont généralement pas beaucoup plus fouillées. Sauf quand certains impertinents tentent de faire sortir la reine des rails protocolaires. «Vous avez une belle robe», ose l’un d’entre eux. Avec succès. Disponible et décontractée, Mathilde va même aller jusqu’à s’asseoir plusieurs minutes et tailler une bavette avec des représentants du mouvement. D’autres chanceux ont droit à leur photo souvenir.

C’est à se demander, si, dans une ambiance aussi bon enfant, la présence des gardes du corps du palais était vraiment indispensable? Hé bien oui. Il a ainsi fallu une intervention rapide et maîtrisée de l’un d’entre eux pour faire éclater une bulle de savon qui se rapprochait dangereusement de la reine. Seul hic, c’est le royal brushing qui en a pris en coup. Mais pas de quoi se crêper le chignon, Mathilde a gardé le sourire jusqu’au bout… Les guides aussi.

Un selfie mais pas d’autographe

Avec environ 200 jeunes animées, la 31e unité Guides St-François de Gembloux est «la plus grosse unité de la province et la meilleure», lancent en chœur quelques-uns de ses représentants.

10.000 jeunes et la Reine à Namur pour les 100 ans des Guides

La reine Mathilde ne pouvait donc pas manquer de s’arrêter quelques minutes et saluer les Gembloutois. Elle a même posé pour l’occasion. «On a fait un selfie avec la reine, explique l’une des chefs de la troupe. Il est déjà sur Facebook.»

Heureux d’être immortalisés aux côtés de la royale bobine, les membres de la 31e espéraient toutefois mieux. «On voulait qu’elle nous signe un autographe sur notre banderole, expliquent-ils. Mais elle nous a expliqué qu’elle ne pouvait pas.»

Les filles se sont finalement consolées avec la signature d’une autre invitée sur l’esplanade de la citadelle, Joëlle Milquet.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.