Série d’été | Un resto grec à Gedinne, personne n’y croyait… il y a 32 ans

Une institution «exotique» dans un village andennais: le Zorba., ou l’histoire d’une famille grecque implantée à Gedinne depuis des décennies.

Emmanuel Wilputte

Un jour, le père de Vasili Cotsoglou et toute la petite famille s'en sont allés pique-niquer du côté de Bohan. Sur la route du retour, ils se sont arrêtés dans une boulangerie de Gedinne, pour acheter du «pain ardennais». En face, un bistrot, «Le Robio», était à vendre depuis un an et demi. Coup de foudre pour le coin, coup de fil au proprio, et les immigrés grecs s'installaient dans le village. Le restaurant «Zorba» était né. C'était il y a 32 ans. Vasili a d'abord travaillé avec ses parents. Avant de reprendre le commerce, quelques années plus tard. Un resto grec dans un village d'un millier d'habitants? Vasili sourit: «Au départ, personne n'y croyait. Mais on est toujours là. Gedinne, c'est devenu mon village. Mes enfants sont nés ici».