Coup de pouce aux centres culturels et à l’ouverture aux sciences

Le gouvernement francophone bruxellois a décidé jeudi d’octroyer un subside de 363.000 euros en faveur des Centres culturels locaux reconnus.

Coup de pouce aux centres culturels et à l’ouverture aux sciences

À Bruxelles, il en existe onze. Leurs instances sont composées de représentants du monde associatif local et de représentants de la commune, de la COCOF et la Fédération Wallonie Bruxelles.

Selon la ministre-présidente de la Commission Communautaire française de Bruxelles, Fadila Laanan, les centres culturels sont les premiers partenaires du gouvernement francophone bruxellois pour la mise en œuvre des droits culturels au travers des politiques de proximité, de participation culturelle à l’attention de nouveaux publics. Ce subside servira à soutenir entre autres la création et la diffusion culturelle ainsi que des activités d’éducation permanente.

Cap Sciences

Toujours à l’initiative de Fadila Laanan, mais sous sa casquette de secrétaire d’État régionale en charge de la Recherche scientifique, le gouvernement bruxellois a décidé jeudi, de son côté, d’octroyer une subvention 22.000 euros à l’asbl «Cap Sciences».

Cette dernière est une initiative d’enseignants passionnés dont l’objectif est de susciter l’intérêt des plus jeunes pour les sciences et les technologies. L’asbl prend part également à diverses initiatives qui visent à donner une image attractive des sciences auprès du jeune public telles que «la Nuit des chercheurs», «le Printemps des sciences», ou «l’Expo Sciences».

La subvention aidera l’asbl à mener son action «Deviens un programmeur de robots» consistant à organiser des ateliers de robotique dans les écoles fondamentales francophones et néerlandophones à l’échelle de la Région de Bruxelles-Capitale.

Cette action amènera les élèves à mieux comprendre le monde de la robotique et de l’automation. Elle permettra aux élèves de s’initier à la programmation sur écran. Ils programmeront ainsi un véritable robot didactique intelligent conçu pour une utilisation en classes de primaire.

Ce projet pourrait déboucher dès 2016 sur une nouvelle série d’animations en écoles qui mettraient en valeur les métiers scientifiques d’aujourd’hui et de demain.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.