La commune de Saint-Josse entend booster la rénovation du bâti

La commune de Saint-Josse Ten Noode a décidé de soutenir la rénovation des immeubles de logement situés sur son territoire, en complétant le dispositif de primes régionales et communales existantes par un dispositif de chèques forfaitaires.

La commune de Saint-Josse entend booster la rénovation du bâti

Ceux-ci pourront faire grimper très sensiblement la prise en charge de travaux de rénovation de toiture et de façades en fonction du niveau de revenus du propriétaire, a annoncé jeudi le bourgmestre, Emir Kir.

La commune ouvrira à partir du 1er avril, un guichet «primes» qui aidera les propriétaires à tirer profit au maximum des aides publiques. Il sera possible de bénéficier du chèque forfaitaire, au moment de l’approbation du dossier par la Région, et de la présentation de la facture d’acompte des travaux à effectuer.

Selon M. Kir, le collège a prévu de réserver un budget d’1 million d’euros sur trois ans à ce nouveau dispositif.

Jusqu’à présent, la commune offrait déjà une prime complémentaire de 10% pour les travaux de rénovation du logement et les économies d’énergie et de 25% pour la rénovation de façade. Les autorités locales ont décidé d’y adjoindre des chèques forfaitaires pour six types de travaux: façade, toiture, isolation de la toiture, châssis, électricité et chaudière.

Jusqu’à 71% de primes!

La hauteur du chèque varie en fonction de ces catégories, mais aussi de trois niveaux de revenus, et de la localisation (en périmètre de contrat de quartier ou non).

A titre d’exemple, il est actuellement possible d’obtenir 3.480 euros de primes (44%) pour un montant de 8000 euros de travaux de rénovation de façade. Grâce au nouveau dispositif, le ménage à faibles revenus touchera, pour le même montant de facture, 3.771 euros de primes (47%), mais dans le périmètre du contrat de quartier durable «Louvain», un propriétaire bénéficiant de revenus moyens touchera 62% du montant de la facture et 71% s’il dispose de revenus faibles.

C’est au niveau des primes «toiture» que l’augmentation est la plus sensible. Dans le périmètre du contrat de quartier durable, le total des interventions régionales et communales pourra atteindre 95% pour les revenus les plus faibles.

La commune a par ailleurs créé une prime forfaitaire à l’embellissement des devantures commerciales (jusqu’à 4.500 euros).

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.