Et si la STIB dessinait ses lignes en cercles?

Avec ses Petite et Moyenne Ceintures, le réseau de la STIB s’organise principalement de façon orbitale. Pourtant, ses plans utilisent toujours des conventions angulaires des années 30, conçues pour Londres. Un chercheur anglais émet l’hypothèse d’une carte circulaire.

Julien Rensonnet
Et si la STIB dessinait ses lignes en cercles?
carte_cover.jpg ©Max Roberts

Étonnant comme certaines choses semblent gravées dans le marbre. Pensez aux cartes des réseaux de métro: la plupart d’entre elles, partout dans le monde, se basent sur une salade d’angles à 90 ou 45°. Une convention qui remonte au Londres des années 30.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.