Jessica, de Bande, est championne du Monde de Subbuteo

Jessica Hardenne, de Bande (Nassogne), est championne du monde féminine en titre de Subbuteo. Portrait.

Philippe COLLING

Et c'est goal! Lorsqu'elle a poussé la porte de la JSC Rochefort, un vendredi soir de 1998, Jessica Hardenne ne se doutait pas qu'un jour elle serait championne du monde de Subbuteo, ce célèbre jeu de plateau qui figure une rencontre de football. «J'avais 11 ans et c'est mon oncle, Michaël, qui a sept ans de plus que moi, qui m'a invité à assister à un entraînement de la Jeunesse Subbuteo. Et j'ai de suite accroché. La semaine suivante, j'y retournais. Entre le Subbuteo et moi, ç'a été le coup de foudre», raconte la jeune femme de Bande (Nassogne) qui, à 27 ans, a remporté il y a quelques mois la Coupe du monde 2014 de Subbuteo, organisée par la Federation of International Sports Table Football (FISTF).

C’était le 6 septembre dernier, à Rochefort, où était organisée la compétition, à laquelle ont participé pas moins de 22 nations, soit en tout 250 joueurs, toutes catégories confondues, en individuel et en équipes (en open, moins de 19 et moins de 15 ans, féminine et vétérans).

Ce jour-là, Jessica Hardenne, a battu la meilleure joueuse de Subbuteo du monde, la Belge Delphine Dieudonné, qui a inscrit à de multiples reprises son nom sur les tablettes de la FISTF.

«Au dernier shoot, Delphine m'a regardée avec un petit sourire. Je n'avais pas encore réalisé. Dans ma vie, je n'avais battu Delphine qu'une fois. Et là, je me suis effondrée. Je n'y croyais pas», sourit Jessica.

Deux pages complètes à lire dans L'Avenir de ce vendredi 6 février, sur tablette, smartphone ou PC

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...