Il aime bien partir mais il aime bien revenir aussi

Son dernier voyage, c’est en Patagonie qu’il l’a accompli et pour une fois, Étienne Hubin était accompagné parce que dans ces contrées, on ne croise pas grand monde.

N. My.
Il aime bien partir mais il aime bien revenir aussi
Carte postale 5.jpg

Son prochain périple l’enverra en Arménie: «J’y partirai tout seul. Tout cela a un coût mais voilà quand on aime, on ne compte pas. Je suis marié, j’ai deux enfants et si j’aime bien partir, j’aime bien revenir aussi. En fait, je suis un sédentaire. Je vis toujours dans le cadre de la ferme familiale à Limal et je n’envisage pas d’habiter ailleurs.»