Gros chantier boulevard de la Woluwe à Kraainem: des files pendant un mois

Des travaux d’ampleur débutent boulevard de la Woluwe, à Kraainem. Objectif: sécuriser et fluidifier un nœud routier problématique du réseau flamand, juste en bord de Ring. Les travaux vont engendrer des files pendant un bon mois.

Gros chantier boulevard de la Woluwe à Kraainem: des files pendant un mois
woluwe_crainem.jpg

Des travaux de grosse ampleur ont débuté ce lundi 17 novembre au carrefour entre le boulevard de la Woluwe et la chaussée de Louvain, à deux pas de l’échangeur du Ring à Kraainem. Ces travaux précèdent un réaménagement complet du réseau routier à cet endroit, prévu pour le printemps 2015 par l’Agence flamande des Routes et du Transport. Il s’agit ici d’une seconde phase du chantier, après la pose, fin octobre, de câbles et de tuyaux d’Eandis, Vivaqua, Belgacom et Telenet.

Les travaux entrepris par Eandis ouvriront le Boulevard de la Woluwe à deux endroits: au carrefour avec la chaussée de Louvain d’une part et au carrefour avec l’avenue des Anciens Combattants d’autre part. Cette seconde phase du chantier nécessite depuis lundi une fermeture de la circulation dans le sens Bruxelles-Ring sur le boulevard de la Woluwe. Après deux semaines, c’est la direction Bruxelles, dans l’autre sens, qui sera fermée. Ces travaux sont prévus jusqu’au 12 décembre.

Gros chantier boulevard de la Woluwe à Kraainem: des files pendant un mois

«Pas de travaux irréalistes»

Des interventions sont aussi prévues place de la Gare, avenue des Anciens Combattants et avenue du Tram. Ce qui devrait provoquer des désagréments locaux, même si Eandis assure tout faire pour que ces rues restent accessibles.

Les travaux qui suivront en 2015 s’attaqueront ensuite à la refonte complète des aménagements routiers à cet endroit. Les différents accès automobiles au boulevard de la Woluwe seront revus. En outre, pistes cyclables rouges (parfois en hauteur et parfois séparées) et trottoirs sécurisés seront implantés à destination des usagers faibles.

Évidemment, les travaux entrepris sur ce point noir du réseau d’entrée et de sortie de Bruxelles sont aussi conçus pour y améliorer le trafic aux heures de pointe. L’agence flamande prévient: «ces aménagements rendront le trafic un peu plus léger aux heures les plus denses, mais ils ne feront pas disparaître totalement les files. L’Agence des Routes et du Transport ne veut pas engendrer d’attentes irréalistes sur ce front».

Voilà les automobilistes prévenus.